vendredi, avril 12

Goma : 76 présumés criminels présentés à la mairie

Le maire de la ville de Goma, en chef-lieu de la province du Nord-Kivu a présenté à la presse jeudi 28 mars 2024, septante-six (76) présumés bandits criminels. Ces personnes, parmi lesquelles des femmes, ont été appréhendées dans une opération de traque effectuée le même jour dans les quartiers Ndosho, Mapendo et Katoyi, informe le commissaire supérieur adjoint Tshiatembwe Kwete, chef de la section de lutte contre la criminalité et stupéfiants.

Cet officier de la police nationale Congolaise indique que les services de sécurité ont également saisi trois motos auprès de ces présumés bandits. Lors de cette opération de traque, plusieurs biens ont été saisis, parmi lesquels quatre (04) motos.

« Cette opération, planifiée par le conseil urbain de sécurité a commencé à 5 heures et a pris fin à 6 heures, avec comme bilan 76 suspects interpellés dont 48 hommes, parmi lesquels, deux militaires et deux wazalendo, vingt-huit (28) femmes collaboratrices des criminels, avec quatre (04) sujets Rwandais en situation irrégulière et enfin, nous avons saisi trois motos. Dans le groupe des hommes, il y a des grands criminels, réservistes arrêtés et déférés à l’auditorat militaire par l’escadron de lutte contre la criminalité et stupéfiants, puis libérés », a fait savoir le commissaire supérieur adjoint Tshiatembwe Kwete Charles.

Par cette occasion, deux présumés kidnappeurs d’une jeune fille âgée de neuf (09) ans ont été présentés avec une voiture taxi, dont il se servent lors de leurs différentes opérations.

Cependant, le maire de ville a fait savoir que cette opération entre dans le cadre de la « dynamique permanente de sécurisation de la population et de ses biens ». Tout en saluant la bravoure des tous ceux qui se sont mobilisés, le commissaire supérieur principal Kapend Kamand Faustin a exhorté la population à collaborer avec les services de sécurité, en donnant des bonnes informations.

« Nous sommes dans la dynamique des opérations pour sécuriser la population et ses biens. Nous avons commencé depuis la fin de l’année 2023 et nous continuons. Parce que les faits criminels sont des faits que nous appelons, un fait social. Alors les services de sécurité toujours avec l’ordre du conseil urbain de sécurité, chaque fois nous analysons la situation sécuritaire hebdomadaire ce qui nous a permis avec les renseignements à notre possession de traquer les bandits à mains armées, jusqu’à leur dernier retranchement. Ce que nous demandons toujours à notre population, c’est de nous apporter les informations. Nous n’allons pas nous fatiguer et notre population doit faire confiance à nos forces d’ordre et de sécurité », exhorte-t-il.

Depuis la fin de l’année 2023, le comité urbain de sécurité indique mener des traques contre les criminels dans la ville de Goma. En cet effet, plusieurs présumés bandits criminels ont été appréhendés par les services de sécurité et présentés au public, par l’autorité urbaine, en attendant le mot de la justice.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *