jeudi, décembre 1

État de siège : « Si la paix revient à Beni, l’économie de la région va accroître » ( Parlement des jeunes)

Cette pensée est de l’émissaire provincial adjoint du Nord-Kivu, Jules Mathe après l’arrivée à Beni du gouverneur militaire, le lieutenant général Ndima Constant. Il a indiqué que la maximisation des recettes comme veut le gouverneur, sera possible lorsque les déplacés de guerres vont reprendre leur activités dans les milieux d’origines.

Tout en déplorant le retard avec lequel, cette autorité militaire arrive dans le nord de la province du Nord-Kivu précisément à Beni, ce représentant de la jeunesse veut voir le lieutenant général Ndima Constant passer en vitesse supérieure dans la traque des ADF, un groupe rebelle qui massacre et kidnappe les paisibles populations du territoire de Beni et celui de l’Irumu.

Selon lui, le bien fondé de l’état de siège, c’est pour mettre fin à la souffrance que traversent les habitants des zones menacées par les ADF.

« Nous voulons que la paix revienne, si elle est là, tout le monde à Lubero, Butembo et Beni va payer les taxes et impôts, seul l’insécurité perturbe leurs activités, c’est pourquoi certains d’entre eux ne payent pas. La caisse de l’État pourra augmenter, il est à préciser que les commerçants sont des collecteurs des fonds mais les vrais contribuables c’est la paisible population, les moins démunis, c’est à ce sens que nous voulons seulement la paix pour maximiser les recettes » a-t-il ajouté.

Il salue la mesure de l’autorité provinciale de venir s’installer à Beni pour suivre de près le déroulent des opérations militaires contre tous les groupes armés.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *