vendredi, août 12

Nord-Kivu:  » A quand prendra fin l’état de siège » s’interroge Simon Kazungu

Prorogation de l’État de siège en province du Nord-Kivu et l’ituri, le député honoraire Simon kazungu trace un bilan mitigé. Dans une communication à rtr-beni.net, ce mercredi 09 juin, ce notable du grand nord de la province appelle le gouverneur militaire à prioriser la traque des groupes armés nationaux et étrangers.

« l’État de siège vous savez quand ça commence, vous ne savez jamais quand ça va se terminer. Dans les autres états, il y a des états de sièges qui ont commencé depuis 2015 et jus qu’aujourd’hui on ne sait pas où on en est. Nous sommes entrain d’aller vers là je crois, j’avais suivi le chef de l’État où il dit qu’il ne peut plus toujours aller vers l’Assemblée nationale pour qu’elle l’autorise de prolonger l’État de siège car lui même ne sait pas à quand cet état prendra fin. Le gouverneur militaire est plus attendu à Beni, c’est l’objet même de l’État de siège selon la compréhension de population, nous constatons que le gouverneur est surchargé par plusieurs dossiers sécuritaires, volcan, covid-19 et autres » s’est étonné Simon Kazungu.

S’agissant de la loi sur la congolité faite par Noël Tshiani candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, le député honoraire et notable du Nord-Kivu Simon kazungu s’inscrit en faux contre cette proposition. D’après lui, la loi qui doit donner faveur à la magistrature suprême aux congolais de père et de mère risque de diviser les habitants.

La rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.