vendredi, septembre 30

Sud-Kivu : les forces vives de Fizi et Baraka alertent sur un complot des personnes mal intentionnées contre la meilleure gestion du chef de Bureau Minier de Fizi-Uvira

Les Bureaux de coordinations de la société civile forces vives et la nouvelle société civile Congolaise (NSCC), de la ville de Baraka et du territoire de Fizi au Sud-Kivu sortent de leur silence pour alerter auprès du gouverneur de province, les menaces à travers les messages odieux publient sur les réseaux sociaux par un groupe de personnes qui accusent en tort le chef de Bureau Minier de Fizi-Uvira Monsieur Mwando Lukaba.

Parmi les griefs énumérés par ces personnes considérées par la société civile comme des mal intentionnées et animées de l’esprit de la jalousie de voir l’efficacité de ce chef de Bureau Minier dans la maximisation des recettes de l’Etat et lutte contre la fraude minière, c’est entre autres le tribalisme, tantôt les arrestations arbitraires et autres des accusations rejetées en bloc par ces coordinations de la société civile.

Pour la société civile de Baraka et Fizi, l’actuel chef de bureau Minier de Fizi-Uvira fait un travail louable et exceptionnel avec professionnalisme car, avant lui tout le territoire ne pouvait réaliser un montant de septante milles dollars américains (70.000 USD) mais actuellement, on peut aller jusqu’à cent cinquante milles dollars américains (150.000 USD) selon les résultats des réunions d’évaluation trimestrielles où elle est toujours conviée.

Par contre la société civile dénonce les complots d’un groupe de gens qui se constituent à des différentes structures sous la bénédiction de certains opérateurs miniers de Baraka et Fizi pour faire des crocs-en-jambe monsieur Mwando Lukaba qui essaie de déboulonner leurs conspirations de fraude et exploration illicite des minerais dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Cependant, les forces vives de Baraka et Fizi mettent en garde les cupides qui sont basés selon elles à Bukavu pour propager sur des réseaux sociaux de messages mensongers et monter des complots contre ce dernier, elles mettent également en garde tous ces opérateurs économiques qui, pour échapper aux prescrits du code minier et d’autres textes réglementaires en matière des mines, font recourir à des voies déloyales pour dissuader cet œil vigilant du territoire de Fizi, animés d’un esprit de vouloir que les minerais de l’espace Baraka-Fizi soient exportés clandestinement pour aider les ennemis de la paix à pérenniser la guerre dans le pays en général ; particulièrement dans le territoire de Fizi.

Enfin, ces bureaux de coordinations de la société civile réitèrent sa confiance indéfectible à l’autorité provinciale à la personne de Théo Ngwabije Kasi pour tout le reste de son règne à la tête de la province du Sud-Kivu, puisse Dieu lui combler de sa grâce, qu’il ait une vision longue portée, afin de regarder aussi le territoire de Fizi quand il sera entrain d’écrire la page de ses réalisations.

Luc Lukandjila

Partager

1 Comment

  • Didier. Cellule de Communication CNLFM FIZI-UVIRA

    La Cellule de Communication de la CNLFM Fizi-Uvira, ne verra pas cet acte de la Société civile comme un compliment, mais comme un devoir patriotique de leur part. Certainement, pour pouvoir lutter contre la Fraude minière dans notre pays, il nous faut avoir des personnes dont le patriotisme est encré dans le cerveau et bourré dans le cœur. Sinon, comme l’a alerté la Société civile, nous serons entrain de financer sans le savoir les guerres à répétition perpétrées ici chez nous.

    Nous invitons toutes personnes de bonne foi, de pouvoir s’investir à fond afin de nous aider à éradiquer définitivement la Fraude minière ici chez nous.

    Permettez-nous de remercier ici les autorités provinciales minières qui nous soutiennent sans faille dans cette lutte commune.

    Nou citons exceptionnellement le Coordinateur provincial dont le soutien et le coaching font de l’Antenne de Fizi-Uvira, un exemple à suivre dans la lutte contre la Fraude minière.
    Nou vous remercions.

    CELCOM Fizi-Uvira
    +243 82 36 71 154

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.