jeudi, février 2

Sud-Kivu : la NDSCI Fizi s’oppose à la délocalisation de réfugiés Burundais de Kanvivira à Mulongwe

Alors que certaines coordinations de la société civile urbaine de Baraka et des étatiques avaient accepté la délocalisation de milles cent vingt-cinq (1125) réfugiés Burundais basés dans le site de transit de Kanvivira en ville d’Uvira vers Mulongwe en territoire de Fizi au Sud-Kivu lors de leur rencontre avec les agents de l’agence nationale pour les réfugiés (CNR) et du haut commissariat pour les réfugiés (HCR) ville de Baraka le 02 décembre 2022, la coordination territoriale de la nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) Chumvi ya Congo, coordination territoriale de Fizi s’oppose à cette décision et fait un recadrage aux preneurs de cette décision notamment leurs collègues.

La NDSCI Fizi dans un communiqué publié mercredi 07 décembre 2022 exploité par la rédaction de la rtr-beni.net déplore l’attitude de certaines couches de la société civile urbaine de Baraka, du HCR et CNR, tenant en mettre en danger la population du territoire de Fizi en affirmant qu’ils sont d’accord pour délocaliser ces réfugiés Burundais d’Uvira vers leur territoire cela sans consulter les membres territoriaux du conseil de sécurité restreint et élargi de Fizi et les forces vives.

Elle dénonce l’ignorance de l’actuelle situation sécuritaire instable dans le territoire de Fizi par les preneurs de cette décision. C’est ainsi que la NDSCI Chumvi ya Congo de Fizi rappelle aux participants à cette assise dans laquelle la décision est ressortie qu’ils sont sans ignorer que plusieurs atrocités ont déjà été perpétrées par certains réfugiés Burundais cantonnés dans les camps de ces réfugiés à Lusenda et au site de Mulongwe d’où ce transfert causerait de l’insécurité dans ce territoire.

Eu égard à ce qui précède, la NDSCI Fizi recommande ce qui suit :

  1. Au CNR de jouer son rôle régalien en bon berger en respectant des valeurs étatiques et les aspirations du peuple;
  2. Au HCR, d’éviter l’implication des réfugiés dans les milieux regorgeant quelques groupes armés étrangers identiques aux réfugiés Burundais ;
  3. Aux faîtières de la société civile de s’abstenir de tout accord ou convention pour les intérêts mesquins et empoisonnés en abandonnant la population à son triste sort, respecter la volonté de la population dont ils ont exclaves.

En fin, la NDSCI coordination territoriale de Fizi appelle à la prise de conscience des parties prenantes dudit accord pour l’intérêt commun et se réserve le droit de manifester pacifiquement en cas de sabotage de la volonté du peuple.

Précisons que c’est le mercredi 07 décembre 2022 que le premier convoi de ces réfugiés Burundais venus d’Uvira voisin est arrivé dans le site de transit de Mulongwe. Signalons que, la coordination urbaine de la Nouvelle Société Civile Congolaise de Baraka dirigée par Monsieur Akongya Jacques Abungulu était la première à s’opposer à cette délocalisation à travers sa lettre adressée au CNR et son partenaire HCR. Malgré l’opposition, les nouveaux réfugiés Burundais séjournent déjà en territoire de Fizi.

Luc lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *