vendredi, juillet 12

Sud-Kivu : Il n’y a pas des solutions militaires car le M23 ont atteint le territoire de Kalehe (Bintou Keita)

La représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC, madame Bintou Keita, dans une déclaration lundi 08 juillet 2024 devant le conseil de sécurité de l’ONU, alerte de la présence des rebelles du M23 et leurs supplétifs en territoire de Kalehe, province du Sud-Kivu.

Bintou Keita, dénonce la présence de ces rebelles vers Minova et d’autres villes, tuant et blessant plusieurs civils en occasionnant des déplacements des populations.

La déclaration de la représentante du secrétaire général des Nations-Unies en République Démocratique du Congo (RDC), succède celle du président de cadre de concertation Territorial de la société civile (CCTSC) de Kalehe il y a quelques mois passés, Monsieur Delphin Birimbi, dans une interview accordée à Fizinews24.info. Cet acteur de la société civile avait alerté le largement des bombes en territoire de Kalehe par le M23-RDF, aussi des attaques ciblées.

« Dans le sud de la province, des rumeurs d’infiltration du M23 sur les hauts-Plateaux d’Uvira, de Fizi, et de Mwenga ont exacerbé les tensions dans les communautés locales . Ce qui mérite l’attention des autorités », a ajouté Bintou Keita.

Dans un rapport des experts de l’ONU publié, exploité par les collègues de ACTULITE.CD, relève que, plus 3000 à 4000 militaires Rwandais, combattent au côté des rebelles du M23 dans l’est du pays.

Cependant, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA/RDC) dans un document publié, cite quatre-vingt sept (87) villages déjà occupés par les rebelles du M23 dans les territoires de Rutshuru, Masisi, Nyiragongo et Lubero.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *