mercredi, juillet 17

Sud-Kivu : deux morts et deux blessés par balles à Mboko

Un élément des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) nommé Swima a été tué par balles la soirée du samedi 22 juin à Mboko, entité située en groupement Babungwe-Nord, territoire de Fizi dans la province du Sud-Kivu. Au même moment, le chef adjoint de la DGM a été blessé par balle. Acheminé à l’hôpital pour des soins, celui-ci a perdu sa vie par après.

L’alerte a été faite par la société civile noyau du secteur de Tanganyika par le biais de monsieur Bunenge Léopold, président de cette structure citoyenne dans la zone. Sans donner plus de détails sur cet incident, celui-ci a précisé que le Mwami Simbi Charles et son épouse ont été puis transférés à l’hôpital général de Nundu pour les soins d’urgence.

« Des coups des balles entendus cette soirée à Mboko renseignent que Mwami Simbi Charles est atteint par des balles et acheminé à l’hôpital général de référence de Nundu et un militaire est mort sur place », a alerté Bunenge Léopold, Président de la société civile secteur de Tanganyika.

Difficile pour cet acteur de la société civile de savoir la vraie cause de l’incident. L’information a aussi été confirmée par le chef de secteur de Tanganyika, qui est hors zone.

« Juste vous signifier sur la situation sécuritaire qui prévaut à Mboko vers 20h30 minutes. Ont vient de tuer le commandant en place des FARDC et Mwami Simbi Charles, chef du groupement des Babungwe-Nord et sa femme sont victimes de balles réelles. Mwami est acheminé à l’hôpital général de référence de Nundu dans un état critique. Selon les sources concordantes, ce sont nos jeunes militaires récemment déployés en secteur de Tanganyika qui aurait commis ce forfait. On ne sait pas s’ils sont venus pour extrêmer la population ou assurer la sécurité. Nous demandons aux autorités provinciales de voir comment évacuer ces militaires dans ce milieu », a écrit depuis la ville de Bukavu, monsieur M’sabah Gédéon, chef de secteur de Tanganyika.

Aux dernières heures de ce même samedi, nous avons appris que, le chef adjoint de la DGM-MBoko a rendu l’âme aussi à l’hôpital de Nundu. Cependant, le chef du groupement des Babungwe-Nord et sa femme sont encore dans la salle opératoire.

Selon les sources dans la zone, la vraie cause de cet incident n’est pas jusque là connue.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *