mercredi, juillet 17

Sud-Kivu : des élus d’Uvira et Fizi sensibilisent des groupes armés locaux au cessez-le-feu

Finissant leur mission de dialoguer avec les groupes armés locaux qui opèrent dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu à Fizi-Centre, jeudi 04 juillet 2024, sur la paix et la cohésion sociale des tribus vivants en territoire de Fizi, les députés provinciaux élus d’Uvira et Fizi ont formulé certaines recommandations aux groupes armés locaux, aux tribus, aux FARDC, PNC et autres services de l’Etat Congolais dans la zone.

Conscients et soucieux du rétablissement d’une paix durable, la cohésion communautaire, cette délégation de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu, qui a réunit les membres du conseil territorial de sécurité de Fizi, les populations de différentes tribus, les membres des groupes armés qui se sont déclarés ouvertement en plénière sur les causes, conséquences et pistes de solution pouvant consolider la cohabitation pacifique des tribus. Ainsi lutter contre l’insécurité, les pillages des bétails, l’enlèvement des barrières illégales payantes sur les différentes routes etc…, Les députés provinciaux d’Uvira et Fizi ont formulé les recommandations ci-après :

  1. Aux groupes armés locaux : de cessez-le-feu immédiat des affrontements entre groupes armés locaux et la fin des tracasseries par les membres de groupes armés locaux entre-eux, pour rétablir une paix durable dans les moyens et hauts-plateaux de Fizi, tous les groupes armés locaux de se désolidariser des groupes armés étrangers opérant à Fizi, Uvira et Mwenga, de soutenir l’Etat Congolais dans la mise en place des programmes de PDDRCS et RAD dans leurs fiefs ou campement habituel, enfin, mettre fin aux barrières payantes et à la circulation illicite des armes.
  2. Aux tribus : de collaborer avec les services de sécurité pour mettre fin aux hostilités, identifier et dénoncer les tireurs de ficelles qui sèment la haine, la division et violence entre les tribus, de savoir que tout Congolais a droit de vivre où il veut sur l’étendue de la République Démocratique du Congo, tout en respectant les us, les coutumes et l’autorité y rétablies. De mette fin à la création des villages et de constituer un cadre de concertation entre les tribus et autorité Coutumières.
  3. Aux FARDC, PNC et autres services de l’Etat : de déployer rapidement leurs éléments aux moyens et hauts-Plateaux de Fzi, et y rétablir l’autorité de l’Etat aussi de mettre fin à la circulation illicite d’armes de guerres.

Il sied de rappeler que, cette assise était une recommandation du gouvernement central et Provincial du Sud-Kivu, vis-à-vis de mésententes observées entre les groupes armés CNPSC de William Amuri Yakotumba et la Force Biloze Bishambuke (FBB) de Ngoma Nzito, deux (2) groupes armés locaux actifs dans le territoire de Fizi.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *