dimanche, novembre 27

Sud-kivu : Ce que Mboso et Kabund ont dit au Gouverneur Théo Ngwabije qui est rappelé à Kinshasa

Le gouverneur du Sud-kivu, Théo Ngwabije Kasi a échangé, jeudi 25 Mars 2021, à Kinshasa, avec Mboso Kodia et Jean-Marc Kabund-A-Kabund, respectivement, président et premier vice-président de l’Assemblée Nationale.

Au menu de discussions, la situation socio-sécuritaire et politique qui prévaut au Sud-Kivu. Le Gouverneur de province a reconnu que le Sud-Kivu fait face actuellement à plusieurs défis, dont la recrudescence de l’insécurité, causée par plusieurs groupes armés, parmi lesquels, les miliciens « Makanika ».

« Je viens d’être reçu par l’honorable président de l’Assemblée Nationale.
J’étais accompagné de l’honorable 2ème Vice-président de l’Assemblée Nationale Vital Banywesize, qui est un digne fils de la province. Le Sud-Kivu fait partie des provinces où les problèmes sécuritaires et de paix se posent avec acuité.
C’est d’ailleurs l’objet de discussions que nous avons eu avec le président de l’Assemblée Nationale », a-t-il expliqué.

Pendant ce temps, le 2ème Vice-président de l’Assemblée Nationale, Vital Banywesize, fils du Sud-Kivu, a joint sa voix à celle du gouverneur Théo, en abordant aussi « la question de développement, paix et sécurité au sud-Kivu en particulier et dans l’Est du pays en générale, l’appui et surtout la stabilité des institutions provinciales »

« Nous avons parlé de la question de paix parce que rien ne vaut sans la paix et nous l’avons voulu de tous nos vœux.
Nous avons abordé aussi des questions ayant trait au DDR pour les anciens Combattants » a-t-il fait savoir.

Monsieur Vital Banywesize, a félicité, le Gouverneur pour avoir décroché le financement de certains projets de développement au profit de la communauté.

Il parle par exemple d’un projet de construction d’une route, qui ira de Bukavu à Walungu-Shabunda. L’électrification de Nyabibwe, une zone qui est restée longtemps dans le noir freinant ainsi l’essor de cette entité . Monsieur Vital cite aussi la construction de quatre ports sur le Lac Kivu et un projet de revalorisation des immondices dans la ville de Bukavu, lequel qui sera implanté à Kinshasa.

« Nous avons aussi abordé la question de la stabilisation des Provinces parce qu’un conflit oppose les députés provinciaux et l’exécutif provincial », a-t-il dit.

Il sied de rappeler que, mercredi 24 mars dernier, une délégation de jeunes originaires du Sud-Kivu vivant à Kinshasa était reçue en audience par le président du Sénat. Ces derniers ont demandé au président de la chambre haute du Parlement, Bahati Lukwebo, de s’impliquer pour le départ du Gouveurneur qui est accusé de megestion par l’Assemblée provinciale.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *