vendredi, avril 12

Soutien de l’UE au Rwanda : la LUCHA-RDC s’indigne

Dans une communication rendue publique ce mercredi 21 Février 2024, ce mouvement pro-démocratique basée en RDC s’indigne de se qu’il qualifie de la « la complaisance de l’Union Européenne à l’égard du
Rwanda dans l’agression et le pillage des ressources naturelles de la République
Démocratique du Congo ».

S’adressant à Monsieur Nicolas Berlanga, ambassadeur de l’Union Européenne en République
Démocratique du Congo, la LUCHA désapprouve le partenariat inconditionnel entre l’Union Européenne et le Rwanda en raison des implications fâcheuses qu’il a sur la paix et la sécurité en République démocratique du Congo (RDC).

« Comme l’attestent différents rapports des experts de l’ONU, des différentes ONGs et les témoignages des populations locales, plusieurs unités de l’armée Rwandaise sont
déployées au Nord-Kivu en soutien à la rébellion du M23 depuis fin 2021. Ces rebelles ainsi que leurs soutiens Rwandais sont responsables de plusieurs exactions graves notamment les
meurtres des civils, viols de femmes et pillages aussi bien des biens de la population que des ressources minières. Des millions de citoyens Congolais ont été obligés de fuir leurs maisons par crainte d’être tués, violés ou torturés par les rebelles du M23 et les militaires Rwandais qui les soutiennent
« , dénonce-t-elle.

Le 19 février 2024, l’Union Européenne et le Rwanda ont conclu un accord ayant pour objectif de renforcer le rôle du Rwanda dans la promotion du développement des chaînes de
valeur pour les matières premières. A cette occasion, Thierry Breton, commissaire au
marché intérieur de l’Union Européenne a présenté le Rwanda comme « un important
fournisseur de tantale, d’étain, de tungstène, d’or et de niobium, disposant de réserves de lithium
« .

Par ailleurs, l’Union Européenne poursuit son programme de coopération militaire avec le Rwanda avec notamment des échanges et formations en faveur des militaires Rwandais. Dans ce cadre, l’Union Européenne a récemment versé 20 millions d’Euros à l’armée Rwandaise. Cent (100) millions d’Euros pour le financement des agriculteurs Rwandais par-ci, 260 millions d’Euros pour un programme indicatif pluriannuel du Rwanda par-là, l’Union Européenne et ses États membres demeurent en ces jours l’un des partenaires financiers
majeurs du Rwanda. Monsieur l’ambassadeur, nous reconnaissons volontiers à l’Union Européenne le droit de coopérer librement avec différents Etats dans le cadre des relations internationales.

La Mission de l’ONU en RDC a également rapporté avoir été la cible des tirs des rebelles du M23 et les militaires Rwandais, ce qui constitue un crime de guerre.
L’Union Européenne ne peut pas prétendre ignorer l’implication de l’armée Rwandaise dans la déstabilisation et le pillage du Congo. Dans sa déclaration du 31 décembre 2022, I’UE a même appelé le Rwanda à cesser de soutenir la rébellion du M23. Sans surprise, le Rwanda a
ignoré cet appel comme l’attestent les experts de l’ONU, sans que l’Union Européenne ne
reconsidère son partenariat avec le pays. Il s’agit là d’une hypocrisie criante et révoltante pour une organisation internationale comme l’Union Européenne prétendant défendre les valeurs humaines parmi lesquelles la dignité humaine, les droits de l’homme, l’état de droit ou encore la liberté.

Pour la LUCHA le fait que l’Union Européenne continue à financer le Rwanda et poursuit son partenariat militaire avec l’armée Rwandaise malgré l’évidence de son implication dans la déstabilisation et du pillage de la RDC est une complicité à la guerre d’agression que mène Paul Kagame contre la RDC depuis trois décennies.

« Vous savez que les militaires Rwandais que vous formez et financez finiront probablement par être déployés au Congo pour continuer la
guerre d’agression qui y sévit. Vous savez que l’argent que vous donnez au Rwanda renforcera probablement sa capacité de nuisance, compromettant la paix et la sécurité au Kivu.Vous savez pertinemment que les accords miniers que vous signez avec le Rwanda serviront à blanchir les ressources minières pillées par l’armée Rwandaise au Congo comme par le passé. Vous savez pertinemment que le Rwanda dépend largement de l’aide
internationale et que toute menace d’interruption du soutien financier peut pousser ce pays à retirer ses troupes du Congo où elles sèment la terreur
« .

La LUCHA inquiète que le partenariat entre l’Union Européenne et le Rwanda puisse affecter négativement la paix et la sécurité au Congo du fait de la présence des militaires Rwandais
au Nord-Kivu en soutien aux rebelles du M23.

A cet effet, la LUCHA appelle l’Union Européenne qu’il représente en RDC ainsi que ses Etats membres à :
« Clarifier leur position vis-à-vis de la guerre d’agression que subit la RDC au Nord-Kivu et la nature de la relation qu’ils entretiennent avec le Rwanda ».

Fred Mastaki Rex

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *