vendredi, mai 20

RDC : un député saisit le ministère de transport et voie de communication suite à un casse-tête dans la navigation aérienne

Le député national Célestin Engelemba Bokuwe a transmis une correspondance d’actualité en rapport avec le transport aérien au ministre des transports et voies de communication de la République Démocratique du Congo ( RDC) conformément à l’article 100 et 138 de la constitution ainsi que 168, 181 et 182 du règlement d’ordre intérieur de l’assemblée nationale.

Selon cet élu le constat est que le problème de la navigation aérienne en RD Congo est devenu un véritable casse-tête, l’aute d’une flotte aérienne susceptible d’assurer une mobilité des personnes et de leurs biens.

La nouvelle nomenclature de tarification des prix aérien fixé par le ministre de l’économie nationale, les compagnies CAA et Congo Airways ont suspendu l’exploitation de certaines lignes dans le pays à l’occurrence toutes les lignes du grand Équateur où la population se bouscule pour prendre place au bord d’un avion. Mais dans d’autres villes du pays, Congo Airways ne dispose que deux avions et les deux autres tombés en panne, c’est qui ne pouvait pas assurer la couverture aérienne dans notre pays, démontre cet élu du peuple.

« Monsieur le ministre suite suite au récent discours, le président de la République et chef de l’Etat a donné des instructions nettes et précises au gouvernement d’acheter quatre (4) airs bus pour le compte de la compagnie Congo Airways, suivant un chronogramme bien déterminé dont le premier avion devrait être acquis au plutôt le 24 décembre 2021. Le deuxième trimestre de l’année en cours et les deux autres avant la fin de l’année. Un acompte de dix millions (10.000) de dollars américains a été versé, pouvez-vous éclairer la lanterne des honorables nationaux, par rapport à l’évolution et l’acquisition de ces quatre avions ? et la compagnie d’aviation Congo Airways avait signé des accords de partenariat avec la société Kenya Airways où en sommes-nous avec la matérialisation de ce contrat ?”, s’est-il interrogé.

A lui de poursuivre : “Puisqu’il s’agit du secteur qui rentre dans vos attributions, pouvez-vous nous dire les politiques publiques menées par notre gouvernement par rapport au problème de transport aérien en République Démocratique du Congo ?”.

Signalons que l’aviation Kenya Airways avait retiré ses deux avions en RD Congo suite au non respect des accords entre les deux pays.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.