vendredi, juillet 12

RDC : « Les terminaux de payement électroniques ne pourront être paramétrés qu’en Franc Congolais à partir du 31 juillet prochain » (BCC)

Dans le soucis d’imposer sa monnaie et sur instruction de la Banque Centrale, les terminaux de payement électroniques ne pourront être paramétrés qu’en Franc Congolais à partir du 31 juillet prochain.

Cette décision est contenue dans une lettre adressée aux établissements des crédits et sociétés financières par le gouverneur de la Banque Centrale du Congo ayant comme objet : « Concerne Mesures d’accompagnement du Franc Congolais dans le secteur de paiement ».

« J’ai l’avantage de porter à votre connaissance que la Banque Centrale du
Congo renforce son dispositif d’encadrement du secteur de paiements, en lien avec les mesures d’accompagnement du Franc congolais issues de la réunion ordinaire du Conseil des Ministres du Gouvernement de juillet 2023, présidée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, pour inciter la population à utiliser davantage la monnaie nationale dans les paiements des biens et services notamment de consommation courante via l’utilisation des Terminaux de Paiement Electroniques dans les commerces
», indique le gouverneur de la BCC.

Et de poursuivre : « Cependant, il convient de rappeler qu’à ce jour 13% seulement des Terminaux de Paiement Electroniques en service sur l’ensemble du territoire national sont configurés pour accepter la monnaie nationale, ce qui est de nature à renforcer l’usage des devises étrangères. Conformément aux dispositions de la règlementation de change qui prévoient la fixation et l’affichage des prix en monnaie nationale et au regard de l’instruction
administrative N°007 modification n°3 portant règlementation de l’activité de change manuel qui réserve l’activité de change aux personnes habilitées, je vous enjoins de paramétrer vos Terminaux de Paiement Electroniques uniquement en monnaie nationale
».

Selon l’esprit de cette lettre, l’application de cette mesure n’exclut nullement la détention et l’utilisation des cartes de paiement libellées en devises.

Dodo Mathe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *