jeudi, août 18

RDC : L’ANAPADE dénonce l’incompétence et la manipulation des autorités Congolaises sur le non retrait de la MONUSCO

Le parti politique de l’opposition l’Alliance Nationale pour la Paix et la Démocratie (ANAPADE) dénonce l’incompétence notoire du régime de Félix Tshisekedi dans le processus de retrait de la Mission de l’Organisation des Nations Unies (MONUSCO) sur le territoire congolais, vu son échec dans sa mission de protection des civils et sa complicité dans l’insécurité dans l’Est du pays.

L’ANAPADE, dit ne pas comprendre la contradiction du message de la deuxième personnalité du pays, le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo prononcé à Goma au Nord-Kivu et à Bukavu au Sud-Kivu en plein meeting populaire pour ce qui concerne l’inefficacité et la demande de retrait de cette mission onusienne au pays.

Dans une interview accordée à rtr-beni.net samedi 30 juillet 2022, le Docteur Mialano Tanganyia président national de l’ANAPADE et prochain candidat à la présidence aux élections de 2023, dit constater que le régime de Félix Tshisekedi est incapable de trouver solution aux problèmes sécuritaires qui comble là partie Est. D’après lui, les dirigeants du pays prennent en considération les décisions prises par les occidentaux que celles de citoyens Congolais qui sont les fils du pays et leurs électeurs.

« Les enfants du pays se sont soulever pour vouloir chasser la MONUSCO incapable de jouer à ses rôles, au contraire elle contribue pour les malheurs de cette même population, mais pour démontrer en ciel ouvert son incompétence notaire qualifié d’un manquement de leadership, le gouvernement de la RD Congo maintient l’option de maintenir encore la MONUSCO », s’insurge le Docteur Mialano Tanganyia.

Pour lui, le président du sénat, professeur Modeste Bahati Lukwebo ne mérite pas d’être au sommet d’un état comme la RD Congo.

« Un vrai leader est celui qui met en vigueur ses propos sans se contraindre après. Lui avait dit que la MONUSCO parte, cela dans ses discours à Goma et Bukavu il y a quelques jours passés. Aujourd’hui après avoir vu qu’il est déjà manipulé, sous pression de l’ONU aussi de son patron Félix Tshisekedi, il a démenti les propos qu’il avait dit en pleine aire devant les enfants du pays. Pour moi, Bahati Lukwebo a prouvé son incompétence cela devant la communauté internationale, nationale et locale. Ça démontre que notre pays n’est pas encore souverain moins encore indépendant, plutôt sous manipulation de l’ONU et des occidentaux », a-t-il souligné le président de l’ANAPADE.

Rappelons, lors des manifestations anti-MONUSCO au Nord-Kivu et Sud-Kivu, du 25 au 28 juillet 2022, trois (3) Casques Bleus de la MONUSCO et une dizaine de civils Congolais avaient perdu leurs vies, des blessés mais aussi des dégâts matériels avaient été enregistrés.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.