dimanche, mars 3

RDC : “La situation sécuritaire toujours préoccupante dans la zone Masisi-Rutshuru et Nyiragongo” (Ministre de la Défense)

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens
Combattants Jean-Pierre Bemba a indiqué , au cours du conseil des ministres tenu vendredi le 21 Avril, que la situation sécuritaire demeure préoccupante dans la zone de Masisi-Rutshuru et Nyiragongo où, depuis le 16 avril 2023, il s’observe le renforcement de plusieurs positions par les terroristes RDF/M23.

« Les différents mouvements de ces derniers de Runyoni, Tshanzu, Sabinyo en
direction de Ntamugenga, Kalengera, sur la Route N-02, et la concentration sur l’axe
Busendo-Pont Mabenga confirment ce renforcement et présagent des attaques
contre les positions FARDC, »
a-t-il indiqué.

Il poursuit en précisant que : “Ce renforcement est également visible en face de Kibumba, côté Rwandais, aux environs de Tongo, localité occupée par le contingent Kenyan dans le cadre de la Force Régionale, vers les localités Mulimbi et Rusekera. »

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens
Combattants, a informé le Conseil des dispositions prises pour que les activités de défense au front soient proportionnelles, et par-delà, supérieures aux menaces, aussi bien dans le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Ituri que dans l’espace Grand Bandundu.

Par ailleurs, le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a fait état du relâchement de 59 combattants du groupe
armé EPLC ou Wazalendo qui ont été arrêtés le 14 avril dernier suite à une soi-disant attaque d’une position RDF à Kibumba et acheminés à la prison de
Munzenze.

Entre-temps, le déploiement du contingent Ougandais se poursuit en territoire de Rutshuru. Dans le Masisi, les M23/RDF réfractaires ont attaqué une patrouille des
éléments burundais à la hauteur de la localité de Malehe sur l’axe Sake–Kitchanga.

Dans les provinces de l’ex Bandundu, la situation sécuritaire est dominée par la persistance de l’activisme des assaillants Yaka en territoires de Kwamouth et de Bagata. Des mécanismes au niveau de la Défense se mettent déjà en place pour la stabilisation de la situation.

Partager

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *