vendredi, septembre 30

RDC : “Jean-Marc Kabund prêt à s’opposer au régime qu’il qualifie chaotique de Félix Tshisekedi” (Point de presse)

Jean-Marc Kabund sort de son silence lundi 18 juillet 2022 initialement annoncé pour fixer l’opinion nationale et internationale sa nouvelle appartenance politique en République Démocratique du Congo (RDC).

Devant la presse, l’ancien président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et les Progrès Social (UDPS) parti au pouvoir et deux (2) fois vice-président de l’Assemblée nationale du régime de Félix Tshisekedi, lors de la coalition FCC-CACH et de l’union sacrée de la nation, celui-ci quitte la famille politique de Félix Tshisekedi et annonce son parti politique de dénommé « Alliance pour le changement », parti de l’opposition.

Pour Jean-Marc Kabund, Félix Tshisekedi a lamentablement échoué, il regrette d’avoir contribué à ce que Félix Tshisekedi soit président de la République Démocratique du Congo, c’est une page qu’il faut tourner.

Et d’ajouter : « Tout ce que je peux faire, c’est de mobiliser le peuple pour chasser Félix Tshisekedi en 2023, le peuple chasser ce régime des incompétents ».

Cet ancien cadre de l’UDPS affirme que Félix Tshisekedi aujourdhui, doit être considéré comme un danger au sommet de l’Etat. A lui de rappeler qu’il avait initié une formation politique qu’ils ont transformé en parti politique. Il s’agit du parti “Alliance pour le Changement” et dénonce ce qu’il a subit en début 2022 (humiliation, sabotage, ingratitude et calomnie). Il dit avoir rappelé à l’ordre jour et nuit Félix Tshisekedi.

Il dénonce aussi les promesses irréalisables de Félix Tshisekedi, des mensonges, manipulation, le détournement, des voyages non productifs à l’intérêt de la population. Kabund qualifie Félix Tshisekedi comme “un danger” au sommet de l’Etat.

Concernant les provinces, le président du parti Alliance pour le Changement dit constater que le président de la République a converti les gouverneurs des provinces en filles et garçons de course. D’après lui, l’appareil de l’Etat se détériore et devient de plus un club d’amis, caractérisé par l’absence d’une vision claire et d’un leadership convaincant dans le chef du président de la République, l’incompétence notoire, la mégestion, la jouissance sont plutôt au centre de la gouvernance, incapable de mobiliser de recettes à la dimension du pays.

Abordant l’aspect sécuritaire, Jean-Marc déplore le fait que l’armée et la police sont abandonnées puis exposer le peuple Congolais.

En réaction, Augustin Kabuya appelle la population Congolaise à ne pas être déçue de ces propos non corrects de Monsieur Jean-Marc Kabund, il promet s’exprimer dans les heures qui suivent pour éclairer les démentis. Une autre réaction est celle du président de l’ASADHO monsieur Jean Claude Katende qui demande aux Congolais d’être prudents et de ne pas suivre les jeux de Félix Tshisekedi ni de Kabund car parmi ces deux, personne ne rassure.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.