mardi, août 9

RDC-Ituri : « Certaines autorités de l’EPST accusées de détournement des primes des enseignants et les frais de fonctionnement » (CRDH)

Certaines autorités de la sous division de Mambasa 1 dans la province de l’Ituri sont entrain de détourner les frais de fonctionnement des écoles ainsi que la prime des enseignants.

L’information a été livrée à la rédaction rtr-beni.net ce Mardi 30 Mars courant par John Vuleveryo, chef d’antenne adjoint de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) Mambasa qui ajoute que, depuis le programme de la gratuité lancé par le gouvernement congolais, il se remarque que, plusieurs écoles bénéficient de frais de fonctionnement et de paie des enseignants.

Notre source ajoute que, entre la période allant du mois d’Octobre 2020 au 15 Mars 2021, elle a reçu quatre vingt sept (87) plaintes de la part des enseignants et dirigeants de certaines écoles qui disent être surpris de voir l’argent destiné à leur paie et au fonctionnement des écoles détourné par quelques autorités scolaires bien identifiées dans le milieu d’une part, et par les personnes chargées de la paie d’autre part.

Dans la recherche de la vérité, la CRDH par l’entremise des ses équipes de monitorings est tombé sur un rapport du 17 Mars 2021 dans lequel, les personnes comme Monsieur l’Abbé Tasime Paul, Conseiller Résident des écoles conventionnées Catholiques a, à maintes fois et reprises avec ses co-auteurs et complices, détourné des fonds et créé des écoles et classes fictives dans la sous division Mambasa 1.

En titre d’exemple, au seul mois de Janvier 2021, le conseiller résident, Monsieur l’Abbé Tasime Paul, avait à lui seul, dans son actif détourné une cagnotte considérable de six millions cents soixante cinq milles sept cents vingt quatre Francs Congolais (6 165 724 FC) au détriment des enseignants pères des familles.

Par ailleurs, Monsieur Jean Claude Buketi en sa qualité de Chef d’Antenne SECOPE Mambasa 1 au mois de Janvier 2021, a également détourné un montant de plus de un millions six cents cinquante deux milles deux cents septante et un Frans Congolais (1 652 271).

C’est ainsi que, la CRDH sollicite au Procureur de la République près le TGI Bunia d’ouvrir les enquêtes sérieuses de manière diligente afin que les auteurs répondent devant les instances judiciaires et invite toutes les autorités tant provinciales que nationale éprisent de justice et d’une manière particulaire au Procureur Général de s’y impliquer personnellement afin que les enquêtes soient faites dans un délai proche pour souiller tant soit peu les larmes de milliers d’enseignants qui assistent impuissamment à cette maguouille dont ses acteurs s’estiment intouchables.

Mathe Ngovoka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.