jeudi, février 22

RDC-ESU : seules 26 universités sont autorisées à inscrire en L1 dans leurs facultés de médecine

Vingt-six (26) Universités de la République démocratique du Congo (RDC) ont été autorisées à inscrire en première licence de leurs facultés de médecine en respectant le quota d’au moins 10 à 700 étudiants, a fait savoir dans une note circulaire parvenue dimanche à l’ACP, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU).

« Les quotas de recrutement en première licence du système LMD à la faculté de médecine biomédicale, sont d’au moins sept cent (700) étudiants par université pour toute la République démocratique du Congo, selon les directives de l’année académique 2022-2023 », a noté le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi.

Cependant, l’Université de Kinshasa (UNIKIN) dispose d’un quota de 900 étudiants, les Universités de Lubumbashi et de Kisangani, ont chacune un quota de 800 étudiants. Un autre quota de 600 étudiants est accordé à l’Université Kongo (UK) tandis que l’université de Goma (UNIGOM), l’Université catholique de Graben (UCG), l’Université catholique de Bukavu (UCB), l’Université officielle de Bukavu (UOB) et l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM), ont chacune un quota de 500 étudiants à recruter en première licence.

En outre, Muhindo Nzangi a autorisé un quota de 300 étudiants aux Universités de Kindu, de Tsumbe, de Kikwit, de Mbuji-Mayi, de Mbandaka, de Bandundu, de l’Uélé et de Kolwezi ainsi qu’à l’Université évangélique en Afrique (UEA), et aux Université Simon Kimbangu (USK) et Université protestante au Congo (UPC), à Kinshasa.

Ce quota de 300 étudiants concerne aussi l’Université libre des pays des Grands lacs (ULPGL), l’Université catholique. La Sapientia de Goma, l’Université nouveaux horizons (UNH) de Lubumbashi et l’Université Président Joseph Kasa-Vubu (UKV) au Kongo Central, a renseigné ce document.

L’UCC et l’Université Notre Dame du Kasaï autorisées d’organiser la médecine. Ces deux Universités de la RDC à savoir, l’Université catholique du Congo ( UCC) et l’Université Notre Dame du Kasai(UKA), ont été autorisées officiellement par le ministre de l’ESU, à organiser la faculté de médecine biomédicale.

Chacune d’elle à un quota de 300 étudiants en première licence. Lors de la publication des résultats de l’enquête de viabilité et de l’audit organisationnel diligentée par le ministre de l’ESU Muhindo Nzangi de juin en août 202, seules 16 institutions universitaires ont été autorisées d’organiser la faculté de médecine.

Cette liste de 26 établissements a pris en compte la réouverture de certaines facultés de médecine fermées à l’issue de cette enquête de viabilité et la création de ladite faculté dans quelques établissements de l’ESU en RDC.

Cette enquête de viabilité tenait pour critères : la disponibilité notamment des infrastructures adéquates, d’un corps professoral requis, des cliniques universitaires pour former des médecins de qualité correspondant aux standards internationaux.

ACP

Partager

1 Comment

  • A bientôt dans l, avenir le fonctionnement de l, université scientifique libre des bantous invisible (USLBI) sous la supervision de la fondation prime métal mundu ngawe (FPMN) certifié par l, ONU en embargo sur les armes depuis le 31 mars 2005 à Kinshasa en partenariat avec la communauté religieuse prime des amis du saint

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *