lundi, décembre 5

RDC : des éclaircissements du gouvernement Congolais sur l’expulsion de la journaliste Sonia Rolley de Kinshasa à Paris

Le ministre Congolais de communication et média aussi porte-parole du gouvernement Congolais, Monsieur Patrick Muyaya donne réaction aux différents commentaires sur le départ de madame la journaliste Sonia Rolley correspondante de la radio France internationale (RFI) de la RDC à l’agence Reuters de Paris (France).

Dans un communiqué de presse publié mercredi 09 novembre 2022 parvenu à la rédaction de rtr-beni.net, le Ministre Patrick Muyaya coupe court aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux par rapport à ce sujet.

D’après le porte-parole du gouvernement Congolais qui informe l’opinion que madame Sonia Claude Sylvie Rolley, journaliste de nationalité française œuvrant actuellement à l’Agence Reuters, a été reconduite dignement, suivant la procédure en matière, à la frontière à destination de la France (Paris), mardi 08 novembre 2022, par un vol régulier d’Ethiopian Airlines.

Il ressort de son dossier qu’elle s’est retrouvée en conflit avec les textes légaux et réglementaires régissant la Police des Étrangers, et donc, en situation irrégulière en République Démocratique du Congo.

Le ministre congolais de communication et Média tient à souligner que l’analyse de la demande d’accréditation formulée par Reuters, effectuée entièrement par différents services compétant, n’a pas été concluante. Cette décision a été préalablement signifiée à l’intéressée et notifiée au Média requérant.

Le Ministre Patrick Muyaya rappelle que la compétence de faire observer le respect scrupuleux des règles et conditions d’accès au séjour de travail en RD Congo par des étrangers, y compris les journalistes, relève pleinement des services habilités qui font leur travail en toute indépendance et professionnalisme.

Aussi, rappelle-t-il qu’en ce même moment, des accréditations continuent à être délivrées en faveur des journalistes Étrangers conformément en la procédure en la matière. “Ils sont toujours les bienvenus dans notre pays. Par conséquent, il est inapproprié de considérer comme un cas d’atteinte à l’exercice de la liberté de la presse en République Démocratique du Congo une décision administrative régulière qui sanctionne un cas de violation flagrante des procédures requises pour qu’un sujet étranger séjourne et exerce une activité professionnelle sur le sol Congolais,” a-t-il ajouté.

Il sied de rappeler que sur les réseaux sociaux, des informations selon lesquelles le gouvernement Congolais avait chassé la journaliste Sonia Rolley sur son sol circulent depuis le départ de cette consœur qui a travaillé avec liberté et professionnalisme plusieurs années en RD Congo.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *