dimanche, mai 19

RDC/CENI : Denis Kadima sollicite la réforme de la loi électorale à l’Assemblée nationale

Le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima accompagné de toute son équipe du bureau et de la plénière de cette institution étaient reçus en audience par le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia à son bureau du travail lundi 07 mars 2022.

Au sortir de cet échange, le président de la CENI s’est exprimé devant la presse en disant : « Le message et clair. Nous sommes la commission électorale nationale indépendante qui travaillons pour un processus électoral de qualité et pour ce faire, nous ne le faisons pas seul. Nous collaborons avec plusieurs autres institutions. C’est pour cela, dans un récent passé vous nous avez vu recontrer le chef de l’Etat, le premier ministre. Et aujourd’hui, c’est le tour de venir voir le président de l’Assemblée nationale. Vous savez le rôle que cette institution joue, non seulement par rapport à notre désignation, mais aussi par rapport au travail proprement dit, notamment toutes les questions liées à la loi. C’est à ce niveau que ça se fait et ce dans ce cadre là que nous sommes venus voir le speaker de la chambre basse du parlement, discuter de la collaboration qu’il y aura entre les deux institutions. Vous savez sans doute que la CENI conseille le parlement en matière électorale et puis il y a bien des choses que l’on peut discuter avec les autorités parlementaires, » a ainsi dit.

Denis Kadima a aussi précisé qu’aucune loi qui est jusque là en souffrance pour accomplir sa tâche mais t-il remarqué il peut avoir de réforme, au cas échéant on sait qu’il y a une proposition de loi, qui sera analysée et discutée au niveau de l’Assemblée nationale.

La déclaration du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est commentée des manières diverses par des Congolais, les uns émettent leurs doutes à l’organisation des élections selon le délais constitutionnel, par contre d’autres parlent que cette bonne bonne collaboration entre les institutions va aboutir aux élections dignes en 2023.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *