lundi, juillet 22

Nord-Kivu : un an après l’emprise de Bunagana par le M23, le Rwanda appelé à réparer

13 juin 2022-13 juin 2023, celà fait exactement une année depuis que la cité frontalière de Bunagana située en groupement Jomba dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu est occupée par les rebelles du M23 et leurs alliés. Pendant ce temps, des activistes des droits humains déplorent plusieurs exactions commises depuis les atrocités entre les Forces Armées de la RD Congo (FARDC) et ce mouvement rebelle.

D’après des informations à notre possession, des milliers de personnes ont fui leurs milieux respectifs, craignant pour leur sécurité.

Si certains citoyens se sont déplacés vers Goma, Nyiragongo et Lubero précisément à Kanyabayonga, d’autres se sont réfugiés en Ouganda, pays voisin.

Une situation qui a impacté négativement sur les activités scolaires dans la région, occasionnant ainsi une année blanche pour l’année scolaire 2022-2023.

Dans une note d’information, rendue publique mardi 13 juin, Aimé Mukanda notable de Rutshuru indique que depuis le contrôle des quelques villages par les combattants du M23, plusieurs violations des droits humains sont de plus en plus enregistrées notamment les tueries, kidnapping et perception de taxes illégales, dont sont victimes des populations civiles.

Face à cette situation, notre source estime que le Rwanda cité comme pays allié du M23, doit réparer les préjudices commises pendant cette période d’agression, avant de plaider pour que justice soit faite.

De l’autre part, la société civile coordination urbaine de Goma déplore les conditions précaires dont traversent les déplacés en particulier et toute la population Nord-Kivucienne suite à cette guerre d’agression. Marion Ngavo, son président estime qu’il est temps au gouvernement Congolais de lever l’état de siège qui, selon lui n’a pas réussi à rétablir la paix et la sécurité.

Pour lui, tous les militaires doivent se focaliser plutôt aux opérations sur les lignes des fronts, avant d’émettre le vœu de voir les offensives être lancées contre les combattants du M23, afin de permettre aux déplacés de regagner leurs milieux respectifs.

Il sied de noter que, le Vice-premier Ministre et Ministre de la défense nationale et anciens combattants Jean-Pierre est arrivé à Goma lundi 12 juin, pour s’enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut dans cette partie du pays. Ici, il a appelé la population à l’unité et suivre la vision du chef de l’État qui est la paix et la sécurité, avant d’exhorter les groupes armés à déposer les armes.
Profitant de son séjour, cet officiel a visité quelques positions des forces loyalistes à Nyiragongo et Masisi.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *