jeudi, août 18

Nord-kivu : les forces de la marine ougandaise accusées dans la tracasserie de pêcheurs sur les eaux du lac Édouard

Les forces de la marine ougandaise sont accusées dans la tracasserie de pêcheurs congolais sur les eaux du lac Édouard en province du Nord-Kivu dans l’Est de la république démocratique du congo.

D’après Aimé Mukanda Mbusa, activiste des droits humains en territoire de Rutshuru et défenseur des pêcheurs œuvrant su le lac Édouard, qui renseigne que pour l’instant, quarante et un (41) pêcheurs congolais sont arrêtés, deux cents dix sept (217) moteurs hors-bords, deux cents cinquante (250) pirogues, plus de six (6) milles litres du carburant et sept milles neuf cents (7900) filets de pêche sont saisis par la marine ougandaise.

Notre source indique que, les éléments de la marine ougandaise basés à Katwe effectuent la patrouille en traversant et débordant la frontière liquide jusqu’à pénétrer la république démocratique du congo (RDC).

En dehors des tracasseries perpétrées par la marine ougandaise, on signale aussi la présence de miliciens maï maï Kadima qui se livrent aussi dans la tracasserie des pêcheurs congolais en les arrêtant et exiger des amendes exorbitantes pour leur libération, ajoute notre source.

« Nous demandons au gouvernement congolais de mener une patrouille mixte entre la marine ougandaise et congolaise pour stopper les tracasseries et arrestations sur les eaux du lac Édouard mais aussi résoudre les problèmes liés aux limites marines entre la RDC et l’Ouganda sans oublier aussi la question du Parc national des Virunga », a-t-il conclu.

Mathe Ngovoka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.