dimanche, novembre 27

Nord-Kivu : la société civile annonce des nouvelles manifestations pour exiger la récupération de Bunagana, la fin de l’état de siège et le départ de la MONUSCO 

Le président de la société civile en province du Nord-Kivu, John Banyene a tenu un point de presse mardi 20 septembre 2022 au siège de la société civile à Goma, pour annoncer officiellement la reprise des manifestations populaires sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu jusqu’à l’obtention de la libération de la cité frontalière de Bungana, du départ de la Mission d’Organisations des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) et la fin de l’état de siège.

« Mercredi 21 septembre 2022, a6 l’occasion de la journée de la paix célébrée chaque année, toute la population de Goma est appelée à prendre part à une messe qui sera célébrée dans la salle Foll Gospel à partir de 09 heures locales, pour implorer Dieu de nous donner la paix et de protéger les oppresseurs de la MONUSCO et les autorités de l’état de siège », indiquent les organisateurs de ces actions citoyennes.

En suite, ils annoncent deux (2) journées ville morte (lundi 26 et mardi 27 septembre 2022 ) dans toute la province du Nord-Kivu, suivront les marches et sit-in dans toutes les bases de la MONUSCO et signes du pouvoir public jusqu’à l’obtention du départ de la MONUSCO et la fin de l’état de siège.

En fin, suivra l’appel à la désobéissance fiscale car d’après eux, on ne peut pas continuer de payer les impôts et taxes alors que le gouvernement est incapable de libérer Bunagana, mettre fin aux massacres, à l’état de siège et dire à son partenaire de la MONUSCO de dégager le sol Congolais.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *