vendredi, septembre 30

Nord-Kivu : ce qu’il faut retenir deux mois après la prise de Bunagana par le M23

13 Juin 2022, 13 Août 2022, cela fait deux (2) mois, le M23 contrôle toujours la cité de Bunagana au Nord-Kivu, un centre transfrontalier entre la RDC et l’Ouganda, proche du Rwanda.

Deux (2) mois après, la cité de Bunagana est toujours entre les mains des rebelles en dépit de l’assurance des autorités Congolaises de reprendre son contrôle. Le repli des FARDC à Bunagana est purement tactique de manière à ne pas faire des victimes côté population civile avait dit, le lieutenant-colonel N’Djike Kaiko, porte-parole militaire dans la contrée, le 14 juin dernier.

Le régime de Kigali est accusé d’être à l’origine de la renaissance du M23, cependant les autorités Rwandaises rejettent ces accusations malgré les diverses preuves qui accablent leur régime.

D’une part, ce sont des tenues de la RDF qui avaient été récupérées sur le champ de bataille à Kibumba, et d’autres part, ce sont des éléments de la même armée qui avaient été arrêtés par l’armée Congolaise.

Un récent rapport des experts de l’ONU qui a fuité, a confirmé les allégations du gouvernement Congolais au sujet du rôle joué par Kigali dans les actions menées par le M23. Sur le terrain, deux (2) mois après, l’armée Congolaise n’a toujours tenté déloger ces rebelles. Jusqu’à ce que Kinshasa joue sur la diplomatie espérant obtenir le retrait du M23 par des voies pacifiques.

L’occupation de Bunagana par le M23 a créé un déplacement massif des habitants et la perturbation des activités dans cette cité frontalière.

Bienvenu Katava et Kapanza

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.