vendredi, juillet 12

Nord-Kivu : après le groupement Baswagha-Madiwe, l’ADF progresse vers Lubero et fait une quarantaine des civils tués (Bilan provisoire)

Les présumés combattants des forces démocratiques ADF ont surgi dans le secteur de Bapere, au sud du territoire de Lubero mercredi 12 juin 2024.

D’après plusieurs sources locales, ces rebelles ont signé leur incursion au village Mayikengu, situé à 20 km de Kambawu, groupement Bapakombe, en secteur de Bapere, sur place 24 corps des civils tués ont été découverts ce même jeudi. Ces rebelles ne se sont pas arrêtés à ce niveau où, ils ont aussi tué dix-sept (17) autres civils Nyanza et Baobab, des villages environnants, rapporte Germain Kakule de la nouvelle société civile congolaise de Bapere.

« Nous comptabilisons maintenant quarante-une (41) personnes tuées par les présumés ADF en secteur de Bapere. Outre ce massacre, nous déplorons aussi la disparition de certains civils, des habitations et des motos incendiées », explique cet acteur de la société civile locale.

Ce bilan provisoire de 41 personnes tuées est certifié par le chef de secteur de Bapere qui affirme que le dispositif sécuritaire vient de renforcer afin de poursuivre les assaillants.

En présent, ce sont des villages attaqués qui se vident de ses habitants qui se dirigent vers des endroits supposés sécurisés.

Notons que, c’est la première attaque ADF sur le sol du territoire de Lubero, difficile de savoir pour l’instant la vraie provenance des ADF qui ont attaqué Lubero. Certaines sources indépendantes soulignent que les ADF qui ont attaqué Lubero seraient venus du groupement de Baswagha-Madiwe qui partage des limites avec le secteur de Bapere.

Yves Romaric Baraka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *