dimanche, août 14

Beni : 2 civils tués par des éléments de sécurité dans les différentes circonstances

Madame Masika Gisèle, c’est la femme qui a été tuée par un militaire la soirée du vendredi 9 avril 2921 au quartier Mabakanga, commune Ruwenzori, en ville de Beni, province du Nord-Kivu, dans l’Est de la RD Congo.

D’après le Bourgmestre de la commune précitée, les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) qui provenaient de Mupanda dans la partie Est de la ville, ont tiré en l’air pour disperser les manifestants qui venaient de barricader le boulevard Ruwenzori à la suite de la tuerie de huit (8) personnes sur l’axe routier Beni-Kadindi en localité Kilya, secteur Ruwenzori.

« Un militaire qui a été blessé par un manifestant moyennant une pierre jetée dans la foule, n’a pas supporté la douleur, chose qui l’aurait poussé à tirer sur la victime qui a été confondue aux manifestants au marché dit Limanga. L’ enfant de la défunte touché par balle a été dépêché aux soins » a expliqué Aloïs Kanume.

Loin de là, à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, un autre civil est mort dans les échauffourées entre les jeunes qui empêchaient les éléments de la Mission Onusienne pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) de passer dans cette partie du Nord-Kivu, aux heures vespérales.

Nicolas Kikuku, Bourgmestre de cette municipalité, renseigne que le jeune garçon tué voulait monter sur le véhicule des Casques bleus de la MONUSCO, afin de l’arrêter.

« Des dégâts matériels ont été enregistrés sur place », a-t-il ajouté.

La tension est vive ce samedi, renseignent plusieurs sources dans la zone.

Rédaction

   
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.