dimanche, novembre 27

Massacres cycliques à Beni : Le parlement des jeunes dénonce le silence « coupable » de Kinshasa

Le silence de Kinshasa face aux massacres des civils inquiète la population de Beni au Nord-Kivu. Selon Jules Mathe, rapporteur du parlement des jeunes en ville de Beni, province du Nord-Kivu, rien ne rassure que les autorités civilo-militaires de Kinshasa suivent de très près la situation sécuritaire de la région de Beni.

Pour lui, la fréquence d’attaques et embuscades depuis le début de cette année est révélatrice d’une probable réorganisation de l’ennemi. Par ailleurs, indique le rapporteur, l’absence totale des opérations des grandes envergures dans la région, laisser présager un possible chao sécuritaire à perspective.

Tout en demandant à la jeunesse de consolider le mariage civilo-militaire, il veut que les autorités à tous les niveaux s’impliquent davantage dans la recherche de la paix durable.

Ce cadre de parlement des jeunes de Beni a dit à la rédaction rtr-beni.net ne pas comprendre comment une route panafricaine Beni-Kasindi peut connaître autant d’embuscades sans que les décideurs n’agissent vite contre les ennemis de la paix.

Pour rappel, les Adf ont signé une embuscade vendredi 26 février dernier qui a causé la mort à 3 personnes dont un chauffeur de l’ACCO du nom de Yoasi.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *