jeudi, août 11

Manifestations anti-Monusco à Kasindi : « La pression sera maintenue jusqu’à l’obtention du départ de la MONUSCO » (Société Civile)

À part le secteur éducatif, les autres secteurs socio-économiques ont connu une paralysie totale des activités. Les portes des boutiques, magasins et autres maisons de commerce sont restées fermées. Même celles des agences en douane, des services étatiques sont restées fermées toute la journée de lundi 12 Avril 2021.

La circulation des engins roulants a connu aussi une paralysie totale. A l’issue d’une réunion d’évaluation ce lundi à Kasindi, le président des forces vives du groupement Basongora s’en est félicité. Mbusa Kapepya Angali indique que, « la pression sera maintenue jusqu’à obtenir le départ de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) ».

« Aujourd’hui, le mot d’ordre a été respecté à 100%. Nous allons maintenir la pression jusqu’au départ de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) de la RDC », a-t-il dit au sortir de cette réunion.

Afin d’éviter des dérapages pendant cette série de journées illimitées sans activités, une police de maintien de l’ordre et de suivi du respect du mot d’ordre a été instituée, a ajouté le président des forces vives du groupement Basongora.

« Cette équipe est composée des militants des groupes de pression, des manutentionnaires et des motards. Elle veillera à ce que, des barricades ne soient plus placées sur des routes et que des feux ne soient plus allumés sur l’artère principale », a-t-il précisé.

Seuls les véhicules d’approvisionnement en vivres seront libres de circulation. Les gens pourront se ravitailler en vivres à partir de 16 heures, se sont enfin convenues les forces vives de Basongora.

Depuis plus d’une semaine maintenant, les forces vives de la partie Nord de la province du Nord-Kivu manifestent pour exiger le départ de la MONUSCO qu’elles accusent d’être passive face aux massacres des civils perpétrés dans la région par les rebelles de l’ADF.

Serge Mulimani Kalinda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.