jeudi, août 18

Mambasa : les activités scolaires souffrent en cheferie de Babila Babombi

Ça fait au moins quatre (4) jours que les écoliers restent sacrifiés à leur triste sort. Les enseignants conditionnent la reprise des cours par le payement de leurs arriérés de deux (2) mois dont avril et mai à dit Michel Ipunio, sous proved de l’EPST Mambasa 2.

« Les enfants de Babila Babombi ne doivent pas être sacrifiés par les enseignants surtout que l’année est presque à la fin« , a indiqué Michel Ipunio.

Celui-ci exhorte les enseignants au bon sens tout en rassurant que, dans un bref délais, leurs réclamations auront une réponse favorable.

Une réunion a été tenue à leur intention pour tenter sauver la situation, mais les syndicalistes endursisent encore la grève. Ils décident de reprendre le chemin de l’école après payement de leur salaires.

Béatrice Asimoni

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.