jeudi, mars 23

Mambasa : “La mesure interdisant le contrôle fiscal sur toute l’étendue de la RDC bafouée en chefferie des Babila-Babombi” (Société civile locale)

La société civile de la chefferie des Babila-Babombi en territoire de Mambasa, province de l’Ituri dénonce les tracasseries et perceptions illicites auprès des opérateurs économiques par les agents des services de l’État œuvrant en chefferie des Babila-Babombi en Ituri malgré la décision du premier ministre Congolais du 14 décembre 2022 suspendant le contrôle fiscal sur toute l’étendue du territoire national.

A en croire Kasereka Sivamwenda, président de la société civile de la chefferie précitée indique que, cette décision du gouvernement central semble être foulé au pied par certains services de l’État notamment à Makeke, Makumo, Nziapanda, Biakato et Lwemba; des entités situées sur la route nationale numéro 44.

« Nous fustigons le comportement qu’affichent certains agents de l’État qui tracassent les opérateurs économiques pendant cette période où le contrôle fiscal est suspendu par le premier ministre de la RDC et ladite situation est vécue de Makeke à Lwemba. C’est ainsi que, nous demandons aux opérateurs économiques de ne plus accepter ces percepteurs car la décision est encore là, nous demandons l’implication des autorités quant à ce,” a précisé à la rédaction de rtr-beni.net Gilbert Sivamwenda.

Cette structure citoyenne appelle les opérateurs économiques à une résistance face aux agents et services de l’État en cette période spéciale.

Notons que c’est depuis le 14 décembre dernier que le premier ministre de la RD Congo, Jean-Michel Sama Lukonde a suspendu le contrôle fiscal sur toute l’étendue du territoire national.

Yves Romaric Baraka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *