mercredi, juillet 17

Le Zimbabwe parmi les 33 pays ayant obtenu un bon score au classement en matière de transparence budgétaire et l’inclusivité

Le Zimbabwe a fait des progrès significatifs dans son classement en matière de transparence budgétaire et l’inclusivité, comme annoncé par l’Enquête sur le budget ouvert (OBS) du 29 mai 2024. Avec un score de Classé 63 sur 100, le Zimbabwe rejoint 33 autres pays ayant obtenu un score compris entre 61 et 80.

D’après son communiqué rendu public jeudi 20 juin, cela place le Zimbabwe pays à la 30ème position sur les 125 pays évalués. En Afrique subsaharienne, le Zimbabwe occupe la troisième place, après l’Afrique du Sud et le Bénin.

Le Zimbabwe figure notamment parmi les pays les plus performants en matière ont constamment amélioré leur transparence budgétaire entre 2017 et 2023. L’OBS est une idée originale de l’International Budget Partnership (IPB), un organisme mondial qui promeut transparence des systèmes et processus des finances publiques.

L’enquête est menée et publiée après tous les deux ans pour évaluer la participation du public, la surveillance du pouvoir législatif et des institutions supérieures de contrôle et la transparence des processus budgétaires nationaux dans plus de 125 pays. C’est la seule
évaluation comparative de ce type dans le monde entier.

Ce dernier classement reflète une amélioration par rapport au 59 sur 100 enregistré en 2021, et les positions. Le Zimbabwe se situe 18 points au-dessus de la moyenne mondiale de 45 sur 100. Il est encourageant de constater que l’indice budgétaire (OBI) a montré une tendance positive depuis 2019, comme le montre le graphique ci-dessous.

L’amélioration de la transparence budgétaire témoigne des efforts du gouvernement pour rétablir la confiance du public et renforcer l’engagement démocratique, qui sont cruciaux pour la création d’un monde équitable, juste et sociétés durables. Cela correspond au pilier engagement et réengagement de la NDS1, et contribue à attirer davantage de financements pour le développement du pays de la part de la communauté internationale y compris l’aide publique au développement (APD) et l’investissement direct étranger (IDE).

L’amélioration du Zimbabwe témoigne de la collaboration à travers l’assistance technique et financière du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Association nationale des organisations non gouvernementales
Organisations (NANGO) et Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) qui ont continuellement soutenu les efforts de renforcement des capacités pour améliorer l’exhaustivité du budget documents et renforcer la participation des citoyens au processus budgétaire…

Dodo Mathe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *