mercredi, juillet 17

La libération totale des mains des envahisseurs du Nord-Kivu : cette attente des élus de cette province au gouvernement Suminwa

Les élus nationaux de la province du Nord-Kivu regroupé au sein de leur caucus ont été autour d’une même table mercredi 19 juin 2024 à Kinshasa pour discuter sur la situation actuelle que traverse leur province mais également accueillir les quatre fils du Nord-Kivu nommés aux titres de ministre d’État et ministre dans le nouveau gouvernement chapeauté par la première ministre, madame Judith Suminwa.

L’activité y relative s’est déroulée à l’hôtel de Fleuve à Kinshasa. Au cours des échanges, les députés nationaux élus de la province du Nord-Kivu ont présenté leur attentes aux membres du gouvernement Suminwa qui n’est autre que « le retour définitif de la paix sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu ».

Ces représentants du peuple à l’assemblée nationale ont profité de cette occasion pour remercier le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et son excellence Judith Suminwa, chef du gouvernement pour le choix réservé aux quatre fils du Nord-Kivu pour appartenir à ce nouveau gouvernement.

Il s’agit des Vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur Jacquemin Chabani, Muhindo Nzangi Butondo, ministre d’État, ministre de développement rural, Julien Paluku Kahongya, ministre de commerce extérieur et Mwami Daniel Ndeze Mugano vice-ministre des affaires coutumières.

Au cours de cette réception, les députés nationaux originaires de la province du Nord-Kivu ont promis soutenir et accompagner le gouvernement Suminwa. Ils ont ainsi plaidé pour « la libération totale des mains des envahisseurs des territoires de Beni et Rutshuru envahis par des rebelles Ougandais de l’ADF et ceux du m23/RDF ».

Ils ont de l’autre côté encouragé les jeunes volontaires (Wazalendo) qui combattent l’ennemi au côté de l’armée républicaine des FARDC pour afin mettre à déroute l’ennemi et exiger un véritable encadrement de ces jeunes via la mise en application de la loi de réservistes de l’armée par le gouvernement Congolais.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *