vendredi, septembre 30

Kinshasa : Jean-Marc Kabund quitte la prison de Makala et passe en résidence surveillée

La cour de cassation a accepté vendredi 12 août 2022, la demande des avocats de Jean-Marc Kabund A Kabund, celle de sa mise en résidence surveillée après qu’il soit détenu depuis mardi dernier à la prison centrale de Makala par la justice, accusé de l’outrage contre le chef de l’Etat et injure publique des institutions du pays.

C’est à l’issue de son audience devant les juges du conseil que la décision a été prononcée. Par là, le président de l’Alliance Pour le changement « A.Ch » parti politique de l’opposition et ancien président du parti au pouvoir Union pour la Démocratie et le Progrès Social ( UDPS), Jean-Marc Kabund a regagné son domicile sous une surveillance de services sécuritaires.

« Il est retourné à Makala pour prendre ses effets », a dit à la presse un membre de sa défense, quelques heures après son audition.

« Il est député national, et ne pouvait pas se retrouver en prison avant toute condamnation », déclare l’un de ses avocats.

La détention du député Jean-Marc Kabund par la justice était condamnée par plusieurs leaders politiques du pays et certaines organisations de défense droits humains, son parti politique, ils fustigeaient le non respect de procédures judiciaires à l’endroit d’un élu du peuple, tout en demandant sa libération sans condition.

A.Ch, son parti politique qui dénonce l’instrumentalisation de la justice et du parlement Congolais par le régime de Félix Antoine Tshisekedi menace d’entamer avec des actions citoyennes pour exiger sa libération.

Pour rappel, mardi 09 août 2022 Jean-Marc Kabund, deux fois ancien vice-président de l’assemblée nationale et proche à Félix Antoine Tshisekedi a été placé sous mandat d’arrêt provisoire lors de son audience précédente à la cour de cassation.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.