dimanche, novembre 27

Ituri/Haut-Uélé : “Au moins 27 millions de USD alloués pour l’asphaltage des routes détournés par Kibali-Gold Mining” (Christian Shauri)

La société Kibali-Gold Mining était recommandée à verser mensuellement 700 000 dollars américains dans le compte de deux provinces dont l’Ituri et le Haut-uélé pour l’asphaltage de la route Vura-Watsa, route exploitée par cette société minière.

À ces jours, plus de 27 300 000 dollars seraient débloqués par Kibali pour l’asphaltage de ce tronçon à dater du jour de la signature de cette convention interprovinciale entre l’Ituri et le Haut-Uélé. Aucun mètre de route n’a été asphalté et l’argent débloqué par Kibali se serait volatilisé.

En juillet 2019, dans le but de mettre en place une politique fiscale commune pour attirer les investisseurs et donner une impulsion à l’économie de leurs entités, le gouverneur de l’Ituri et son collègue du Haut-Uélé s’étaient convenus de mettre en place un fond commun de péage route pour aboutir à l’asphaltage du tronçon Aru-Watsa long de 187 km, c’était après avoir constaté que cette route concédée par kibali-Gold Mining n’était pas régulièrement entretenue comme convenu.

Certaines sources accusent Kibali qui prétend décliner la responsabilité de maintienir cette route, d’être à la base de boycott de l’effectivité de la convention interprovinciale de l’Ituri et du Haut-Uélé.

Les populations des provinces concernées ne savent rien de ce que fait Kibali d’une manière concrète en faveur de leurs provinces. Il était constaté aussi que le contrôle ou le suivi de la prétendue exécution des travaux d’entretien de cette route s’échappe administrativement aux deux provinces.

« Nous ne connaissons plus en quoi Kibali-Gold Mining peut décliner les responsabilités d’asphalter cette route. Nous sommes également choqués du fait que Kibali-Gold Mining ne paye aucune taxe en caractère provincial dans le but de contribuer au développement des deux provinces. Cette société fait passer plusieurs camions citernes des carburants dont elle-même est consommateur pendant qu’elle ne paye non plus une taxe conventionnelle pour asphaltage les routes, » regrette Christian Shauri coordonnateur des Jeunes Leaders de l’Ituri.

La société Kibali-Gold Mining mène ses activités dans les territoires de Watsa et Faradje dans la province du Haut-Uélé où elle est accusée par la structure dénommée « Jeunes Leaders de l’Ituri » de non respect des engagements vis à vis des provinces de l’Ituri et de Haut-Uélé.

Glorichev

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *