lundi, décembre 5

Insécurité dans le Ruwenzori : le chef de secteur suspend la capture des sauterelles pendant les heures nocturnes à Mutwanga et ses environs, une décision saluée par la société civile

Face à l’insécurité caractérisée par des incursions des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) en secteur Ruwenzori, territoire de Beni au, Sindiwako Boozi Bin Vuhaka, chef de cette entité vient de suspendre jusqu’à nouvel ordre la capture des sauterelles à Mutwanga et ses environs pendant les heures nocturnes pour épargner sa population du danger.

Pour la société civile dudit secteur à travers son président Ricardo Rupande, cette décision est salutaire et veut voir qu’elle soit appliquée pour tout le monde dans cette partie du secteur où la population surtout des enfants des bas âge sont exposés car certains d’entre eux quittent Bulongo, Mwenda et ailleurs pour venir chercher des sauterelles vers Nzenga où sont installés plusieurs pièges de ces insectes.

“Nous saluons cette décision du chef de secteur et d’ailleurs, nous l’encourageons car la situation sécuritaire ne pas bonne dans ce coin là. Nous entrain de voir les enfants des bas âges quitter Bulongo, Mwenda, Mutwanga et ailleurs pour se diriger vers Nzenga où il il y a des installations de capture des sauterelles,” a dit Ricardo Rupande.

Pour accompagner la mesure du chef de secteur, Ricardo Rupande promet mener une campagne de sensibilisation de la population pour qu’elle cesse avec cette pratique car plusieurs personnes vivent pendant cette période sans pratiquer le commerce des sauterelles.

“Pour accompagner cette décision du chef de secteur, nous allons sensibiliser la population sur le enjeux de l’heure car ce n’est pas à dire que sans sauterelles on ne peut pas vivre,” a-t-il ajouté.

Pour rappel lundi 21 novembre 2022 dans un communiqué officiel, Sindiwako Boozi Bin Vuhaka chef de secteur Ruwenzori a suspendu jusqu’à nouvel ordre la capture des sauterelles pendant les heures nocturnes à Mutwanga et ses environs.

Mathe Ngovoka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *