dimanche, novembre 27

Grands Lacs : le député Claude Misare demontre à Félix Tshisekedi la vraie situation entre la RDC et le Burundi

Une lettre démontrant les situations sécuritaire et sanitaire que traversent actuellement la population d’Uvira, Fizi et Mwenga a l’Est de la République Démocratique du Congo est adressée au président de la RDC, Félix Tshisekedi Tshilombo lundi 12 juillet 2021 à la veille de l’arrivée du président Burundais, Evariste Ndahishimiye dans la capitale congolaise Kinshasa où les deux chefs d’Etats vont discuter ensemble sur les questions de ces deux pays des grands Lacs par le députés national Misare Mugomberwa Claude, élu d’Uvira.

Espérant obtenir une solution à travers ce tête-à-tête à des certaines préoccupations qui font couler d’encre et salive à la population congolaise frontière du Burundi parmi lesquelles: la porosité terrestre et maritime entre les deux pays (de Mayi ya moto à Katogota et sur le lac Tanganyika), l’infiltration sur le sol congolais des hommes armés recrutés au Burundi par les groupes armés locaux et étrangers actifs dans la plaine de la Ruzizi et les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga, l’approvisionnement en armes à feu et munitions au Burundi par les groupes armés susmentionnés, les embuscades, les vols de bétails et enlèvements planifiés par les groupes armés Burundais en complicité avec quelques congolais contre les agences de voyage, autres véhicules sur la route nationale cinq (RN5) de Mayi ya moto à Katogota et de paisibles citoyens dans la ville et territoire d’Uvira.

Concernant l’aspect sanitaire, Claude Misare est revenu sur la réouverture de la frontière de Kavinvira entre la RDC et le Burundi fermée le 1er juin 2021 suite à la pandémie de Covid-19.

Suite à cette crise sanitaire, le gouvernement Burundais avait fixé le test Covid-19 à trente dollars américains (30USD) payables à chaque entrée dans le territoire Burundais par les petits commerçants frontaliers que des visiteurs après avoir fait le même jour le test Covid-19 à cinq dollars américains (5 USD) au poste frontièr de Kavinvira pour le même test et à une validité de 14 jours.

Outre, le député Claude Misare souhaite au président Félix Tshisekedi de prendre mutuellement avec son homologue des mesures pour la sécurisation des frontières en vue d’éviter le mouvements réguliers des groupes armés, de renforcer la collaboration entre les deux pays en matière de sécurisation des citoyens résident (étudiants, élèves et familles) dans chacun de deux pays, aussi renforcer la collaboration entre les deux pays en matière de la justice.

En fin, il a souhaité à ce que, Félix Tshisekedi recommande à son homologue Evariste Ndahishimiye de bien vouloir revoir la baisse de frais de test Covid-19 au poste frontalier du Burundi en vue de permettre aux citoyens congolais de s’approprier en denrées alimentaires et autres produits commerciaux dans leur pays.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *