jeudi, février 2

Goma : des mouvements citoyens manifestent contre le silence de la communauté internationale face aux tueries dans l’Est de la RDC

Ils étaient dans la rue jeudi 1er décembre 2022 à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu. Ils, sont des militants de différents mouvements citoyens qui ont exprimé leur mécontentement suite à ce qu’ils qualifient de « silence de la communauté Internationale », face à l’insécurité grandissante qui prévaut dans la partie Est de la RD Congo.

« La paix réelle ne viendra pas du Kenya ou du Burundi, la paix réelle viendra des Congolais eux-mêmes. Manifestons, soyons derrière le président de la République qui dit non à toute négociation avec les terroristes. Voilà pourquoi nous appelons le population Congolaise à manifester pour dénoncer ce complot international. On tue en RDC, on massacre à Beni il y a un silence. On ne libère pas un peuple mais un peuple se libère, la patrie ou la mort, nous allons vaincre », a déclaré Jacques Sinzahera, militant du mouvement citoyen AMK Congo.

Alors que le go était déjà donné par les manifestants au Nord de la ville touristique de Goma, la marche a été réprimée par les éléments de la Police Nationale Congolaise, au niveau du Centre ville.

Pendant ce temps, quelques journalistes qui couvraient la manifestation ont été interpellés par les éléments de la police nationale congolaise, puis relâchés quelques minutes plus tard.

Selon les récentes communications de la synergie de mouvements citoyens et groupes de pression œuvrant dans la ville de Goma, cette manifestation devrait être suivie du sit-in devant les consulats des pays membres du conseil de sécurité de Nations-Unies. Objectif, exiger de l’ONU la levée de l’embargo sur l’achat d’armes de guerre contre la République Démocratique du Congo, qui fait face à une agression étrangère sur son sol.

Celà n’a pas été autorisé par l’autorité urbaine, qui a, dans un communiqué interdit toute manifestation sur la voie publique, le lendemain de cette activité citoyenne.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *