lundi, décembre 5

Goma : des inconnus tuent 2 personnes et emportent plusieurs biens en commune de Karisimbi

Deux (2) morts et plusieurs blessés, voilà le bilan des incursions des hommes armés non autrement identifiés la nuit du lundi 21 au mardi 22 novembre 2022 dans les quartiers Bujovu et Ndosho, en commune de Karisimbi, ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu dans l’Est de la RD Congo.

D’après le conseil local de la jeunesse qui livre la nouvelle, les inciviques ont également emporté plusieurs biens dans des habitations.

Le président de cette structure de la jeunesse déplore ce énième cas d’insécurité, qui continue à prendre de l’empleur dans son entité.

« Dans le quartier Bujovu, des inciviques ont fait l’incursion dans plus de six (6) maisons, ils ont tué même un jeune de douze (12) ans et blessé un (1) papa qui reçoit le premier soins à l’hôpital. À Ndosho, des inciviques ont fait incursion dans plus de vingt et une (21) maisons, d’où ils ont tué un jeune papa et blessé deux (2) de nos paisibles populations. Quand nous asseyons de faire le bilan, nous trouvons que deux (2) personnes ont été assassinées et plusieurs autres blessées, voire de biens emportés. En tant que conseil communal de la jeunesse, nous fustigeons le silence de la part de certains services de sécurité, qui sont sencés chercher des solutions idoines en vue de mettre fin à cette insécurité qu’on n’est entrain de parcourir dans différents quartiers de la Commune de Karisimbi », a déclaré Claude Rugo, président de la jeunesse de Karisimbi.

Cette autorité juvénile exhorte la population à collaborer avec les services de sécurité, afin de mettre fin à cette situation.

« Nous lançons un appel pathétique pas seulement aux autorités d’activer toutes les batteries pour que les paisibles populations soient sécurisées, mais aussi aux jeunes d’être vigilants. Ils doivent renforcer les mécanismes de collaboration avec les services compétents, dès maintenant pour bouter l’ennemi hors d’état de nuire », exhorte-t-il.

Il sied donc de noter que, d’autres cas de la criminalité urbaine ont été rapportés à Goma, il y a quelques jours. Il s’agit notamment de cas de découvertes de corps sans vie, dans plusieurs coins de la ville touristique. Les activistes des droits de l’homme œuvrant dans la zone ont appelé les services habilités à diligenter des enquêtes quant à ce.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *