jeudi, août 18

Goma : des hommages mérités rendus aux victimes des manifestations anti-MONUSCO

Une dizaine de tombes ont été bien préparées au cimetière Makao de la ville de Goma pour recevoir les corps des civils tués pendant les manifestations anti-MONUSCO du 25 juillet2022.

L’émotion était lisible sur les visages de plus d’un habitant de la ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu vendredi 5 août 2022.

Les corps de dix (10) personnes mortes pendant les manifestations exigeant le départ de la MONUSCO de la République Domocratique du Congo ont été levés de l’hôpital provincial du Nord-Kivu de Goma en présence des autorités policières et politico-administratives de la province.

Les cérémonies d’àdieu ont eu lieu au stade de l’unité où plusieures couches de la population se sont rassemblées pour rendre les derniers hommages aux personnes décédées pendant qu’elles manifestaient contre l’existence d’une mission onusienne qualifiée par elles “d’ineficace dans le maintien de la paix et la sécurité dépuis plusieures années en République démocratique du Congo”.

La marche anti-MONUSCO la plus meurtrière de la province c’est celle du 25 juillet 2022 en ville de Goma où une dizaine de civils avaient perdu la vie.

Kawa Ngoy Erick

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.