lundi, avril 15

Goma : 48 présumés criminels arrêtés en moins de 10 jours

À ce jour, les services de sécurité indiquent avoir arrêté 48 présumés bandits dans la ville de Goma, en moins de deux semaines. Ceci après Vingt-huit (28) présumés criminels dont 23 hommes et 5 femmes aient été présentés à la presse par le maire adjoint de Goma, le commissaire supérieur principal Kapend Kamand Faustin à l’hôtel de ville, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Arrêtés à partir du 20 au 24 Avril dans des circonstances purement diverses, ces personnes sont accusés d’appartenir à un réseau de personnes qui insécurisent la ville touristique de Goma et le territoire voisin de Nyiragongo.

« Munis d’effets militaires; chargeurs garnis, cartouches, armes à feu, tenue, bérets et autres, ces inciviques sont segmentés en quatre grands groupes; les planificateurs des opérations, les éclaireurs, les intendants qui assurent aussi le renseignement, les managers, les motards qui les accompagnent dans le trafic des biens volés. Ils sont présentés par les services de sécurité, comme des bandits appartenant à un grand réseau qui terrorisent la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo, qui font des incursions dans les habitations des paisibles citoyens, qui attaquent des maisons de transfert d’argent et les cambistes, mais aussi s’illustrent dans plusieurs cas de kidnapping« , informe la cellule de communication de la mairie de Goma.

Dans la foulée, les services de sécurité ont cité nommément : “Amani Safari Christian Alias Chris de Londres, Eustache Kayaba Alias Américain (qui terrorisent les quartiers Majengo, Katoyi, Ndosho, Kasika et Turunga); Shadadi Rubenga Ishara (qui contrôle le quartier Bujovu), Fataki Junior, Henri Vangi Yenga Yenga, Aksanti Kamana Junior et Mukambilwa Joseph, Présentés comme des chefs de file.

L’on signale dans la bande aussi le fameux Paracétamol, réputé par les services de sécurité, plus dangereux du quartier Mapendo, ravisseur des téléphones, bijoux, et autres. Selon nos informations, il a été arrêté 7 fois et 7 fois liberé par la justice.

Le Maire adjoint de Goma qui a procédé à la présentation de ces présumés bandits a salué les efforts de services de sécurité pour la réalisation de ce joli coup de filet.

À l’occasion, l’autorité urbaine a indiqué que les services de sécurité restent déterminés à mettre hors d’état de nuire ce malfaiteurs. « Tant qu’ils seront sur terrain pour semer la désolation, dans le camp de notre population, nous serons toujours debouts et à leur traque« , a-t-il rassuré.

Pour faire face à l’insécurité dans la ville de Goma et ses environs, le maire adjoint a plaidé pour la collaboration entre la population et les services de sécurité, avant d’appeler à la justice de bien faire son travail, pendant cette période de l’état de siège.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *