jeudi, juin 13

Élections sénatoriales au Nord-Kivu : voici l’integralité du discours de Kavuo Maliro Hortense

A l’occasion de la clôture de la campagne électorale aux élections sénatoriales en province du Nord-Kivu, la candidature Kavuo Maliro Hortense a été au perchoir de l’Assemblée Provinciale vendredi 24 mai pour présenter devant ses électeurs le programme de son plan d’actions.

Voici l’intégralité de son discours

DISCOURS DE CAMPAGNE DE LA CANDIDATE N°23 AUX ELECTIONS
SENATORIALES DE 2024 PROVINCE DU NORD KIVU

Mme Kavuo Maliro Hortense

Honorables Députés Provinciaux,
Chers compatriotes,

Je suis Kavuo Maliro Hortense, née à Goma le 09 septembre 1979, citoyenne Congolaise
votre meilleur choix candidate sénatrice N°23.

Je suis honorée en ce jour du 23 mai 2024, me présenter devant cette Assemblée
pour vous exhorter à soutenir ma candidature afin d’apporter ma contribution, aux différents défis auxquels la province du Nord-Kivu fait face et à la représenter favorablement à la haute chambre de la République Démocratique du Congo, comme Sénatrice.

Depuis plusieurs décennies, notre province, est meurtrie par des guerres à répétition causant des millions de morts et deplacement massif de la population, abandonnant leurs activités champêtre, élevage et petits commerces ; mais qui, aujourd’hui laissée à son triste sort dans des camps des déplacés Internes.

De nombreuses entités ne sont plus contrôlées par l’Etat Congolais mais par des forces étrangères.

Cette situation affecte toute la population du Nord-Kivu dans une misère indescriptible, enclave la province et bloque son développement à tous les niveaux, car on ne peut parler du développement sans la paix.

Le destin de la province du Nord-Kivu est entre vos mains, pour voter le N°23, la femme qu’il faut à la place qu’il faut, capable à relever les défis qui plongent notre province dans une ultime pauvreté pourtant bénie de Dieu avec toutes les richesses minières, sa biodiversité, sa terre arable, ect…, qu’elle regorge.

Je note que le rôle d’un sénateur est d’examiner concurremment avec l’Assemblée Nationale les propositions ou projets de lois, de garantir le contrôle du Gouvernement, des entreprises publiques, des établissements et les services publics.

Comme Sénatrice, je compte produire au sein du sénat ce qui suit:

1) Mise en place d’un groupe de réflexion mixte pour réfléchir sur les causes profondes de l’insécurité et de manque de la paix. Les conclusions et recommandations seront discutées avec les acteurs internes (Société
civile, les partis politiques et toutes les couches sociales du pays) ;

2) Mener les Plaidoyer à tout les niveaux : auprès des institutions, nationales, sous-régionales et internationales;

3) Contrôler toutes les actions du Gouvernement visant à booster l’entreprenariat des jeunes, un lobbying sera fait pour que les membres de l’exécutif soient interpellés au parlement ;

4) Mise en place d’un cadre de discussion avec vous, les députés provinciaux. Un tel cadre permettra d’avoir la compréhension sur les priorités et les urgences de la province ;

5) Mener le plaidoyer pour la rétrocession de 40% des recettes nationales produites par la province ou carrément la retenue à la source : ceci
permettra d’accroître les ressources financières et de booster les projets de développement de la province ;

6) Contrôler des entreprises publiques, des établissements et services publics : ces entreprises dilapident les deniers publics. Des cas de détournements, fraudes et corruptions existent au sein de ces structures;

7) Booster l’inclusion au sein des institutions en menant des lobbying et plaidoyer pour la mise en application des tous les décrets relatifs à la loi organique n°22/003 du 3 mai 2022 portant protection et promotion des droits de la personne avec handicap, propulser la participation de la personne avec handicap au sein des institutions publiques ainsi que celles des particuliers. Car avec 5% du quota de leur participation dans les
institutions publiques et 3% dans celles privées, ces personnes avec handicap auront participé pour le relèvement de la province et aujourd’hui avec ces guerres à répétition les statistiques ne font
qu’accroître.

8) Faire entendre la souffrance de la population du Nord-Kivu en plaidant pour les allègements fiscaux, l’accroit des exonérations et accès à tous les avantages comme province sinistrée;

9) Mener le plaidoyer pour lever l’état de siège qui a démontré ses limites.

Honorables Députés Provinciaux,
Je suis convaincue que vous ne serez pas déçus de la qualité de travail que j’accomplirai au Sénat :
J’ai eu à travailler dans différents domaines, j’ai occupé plusieurs fonctions et
j’ai prouvé mes compétences, sans parler de mes œuvres louables réalisées
avec mes modestes moyens dans des conditions difficiles liées à la violence
armée dans notre province.

  • Je suis la promotrice de l’école We Are The World School, qui a accueilli plus de 2024 enfants victimes des affres de la guerre, qui pourraient se
    retrouver dans la rue ou dans la brousse derrière un Kalachnikov, ont eu à
    accéder à une éducation de qualité grâce à mon école ; Cette école pilote fait la fierté de l’éducation inclusive en province du Nord-Kivu avec un partenariat de 25 écoles en ville de Beni qui bénéficient des formations
    des enseignants en écriture braille, en langue de signes et pédagogie afin
    de booster l’accès à l’éducation pour toute catégorie d’enfants quelque soit l’handicap sans discrimination aucune ; ainsi préparer les futures générations à participer au développement de notre province. Elle emploi une quinzaine de personnel ;
  • J’ai octroyé plus de 1084 bourses d’études aux personnes avec handicap au niveau primaire, secondaire et 43 bourses au niveau universitaire grâce à l’organisation AISHP, dont je suis la fondatrice et Représentante
    légale, cette Organisation emploi une trentaine de personnel ;
  • J’ai eu à initier et gérer différents projets, parmi lesquels plus de 400
    ménages ont accès à l’eau potable grâce aux différents travaux de forage
    et production de l’eau avec système de pompage solaire ;
  • Plus de 150 femmes et filles mères avec handicap qui mendiaient dans la
    rue ont été formées dans différentes disciplines et ont bénéficié de Kits de
    réinsertion, et sont aujourd’hui entrepreneures, autonomes et utiles à la société ;
  • J’ai eu à occuper les responsabilités de receveur des douanes et accises au sein de la DGDA et ma prestation loyale dans la collecte des recettes du
    trésor et des autres partenaires est remarquable ;
  • J’ai eu à traiter plusieurs dossiers étant chargée d’études du suivi des ONG partenaires au sein du cabinet du ministre des affaires sociales,
    Action Humanitaire et Solidarité Nationale ;
  • Je suis une leader et activiste des droits et de la promotion des personnes vivant avec handicap et d’autres personnes vulnérables, je fais le plaidoyer de la
    paix, d’une société inclusive dans des mouvements féminins et le
    mouvement panafricain learning Africa ;
  • Je suis paneliste internationale. J’ai eu à organiser et à tenir des grandes conférences au niveau national et international. Cela m’a permis
    d’etendre mes horizons et faire d’autres découvertes à travers différents
    voyages effectués dans plusieurs pays d’Afrique et d´Europe ;
  • J’ai toujours été auprès de déplacés internes, plus de 1000 ménages ont
    bénéficié des vivres et non vivres grâces aux interventions humanitaires
    que je mène. Et pas plus qu’en Février dernier quand tout le monde disait
    que Sake était vidé et qu’il n’y avait personne, j’ai été la première
    personne à descendre sur terrain sous les bombes et s’imprégner de la réalité des habitants de Sake et ceux en provenance du bord du lac Kivu pour compatir avec eux et grâce à mon plaidoyer mené, quelque jour
    après on a vu toute une ribambelle de délégations venues de Kinshasa, tels que les membres du gouvernement dont le VPM de la défense, les
    députés nationaux, et d’autres pasteurs et personnes de bonne volonté
    venir solidariser avec les déplacés.
  • Je suis économiste de formation, étant qu’experte en Économie, je suis
    favorable pour bien contrôler le Gouvernement, des entreprises
    publiques, des établissements publics et services publics,

Voter pour le N°23 c’est garantir un retour à une
administration solide, à la paix et au développement de notre province.

Votre Meilleur choix : candidate N°23
Kavuo Maliro Hortense

J´’ai dit et vous remercie

Michu WISOLE

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *