jeudi, février 29

Élections en RDC : « Que le 20 décembre soit une date de la prise de conscience où le peuple Congolais participe à la destinée de sa patrie » (Hortense Maliro)

«Le 20 décembre 2023 doit être une date de la prise de conscience, une date à laquelle le peuple Congolais participe à la destinée de sa patrie ».

Propos de madame Hortense Kavuo Maliro, représentante de l’Association pour l’Intégration Sociale des Handicapés physiques (AISHP) qui indique que la machine ne peut plus s’arrêter malgré toutes les irrégularités que les uns ou les autres ont pu constater dans le processus électoral en cours.

A son avis, tous sans exception pour l’amour de la RDC, tous les Congolais sont appelés à s’approprier quelque soit la manière dont les élections sont organisées.

« Que ce 20 décembre 2023 soit une date de la prise de conscience, une date à laquelle le peuple Congolais participe à la destinée de sa patrie. N’hésitez pas à donner vos voix aux candidatures des personnes avec handicap, partant de mon expérience et de mon témoignage, ces personnes sont capables et en mesure de changer la donne », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : « La RDC appartient à nous tous, sans distinction des tribus ni religions et c’est à nous de tracer notre destinée et d’orienter notre avenir. Depuis plusieurs décennies, la République Démocratique du Congo dans sa partie Est, subit des guerres à répétition, des meurtres et plusieurs cas de violation du droit de l’homme ».

Hortense Kavuo Maliro indique que, nombreuses entités ne sont plus contrôlées par l’Etat Congolais.

« La justice un élément moteur est quasi-inexistante, si non réduite à la gestion des petits cas de la société,… en vous épargnant de toute misère dans laquelle vit le peuple Congolais en général, la seule chance qui nous est offerte est celle d’aller répondre à notre devoir civique, celui de donner la légitimité à ceux qui la méritent sans se baser sur les origines ethniques ni sur
les convenances politiques. Que chacun puisse voter utile les candidats de son choix, capables de relever plusieurs défis qui plongent la RDC dans une ultime pauvreté pourtant pays scandale géologique, des candidats capables de ramener la paix et d’asseoir l’autorité de l’Etat sur tout le territoire national. Des personnes dignes de redonner la vie meilleure au peuple Congolais
», a-t-elle poursuivi.

D’après elle le peuple Congolais sera responsable et complice en légitimant pour les cinq prochaines années des mauvais dirigeants, ainsi hypothéquer l’avenir de toute une nation.

Dodo Mathe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *