lundi, décembre 5

Décapitation d’un élément FARDC à Butembo : “La ville est infiltrée par les inciviques armés” (Antonny Mualushayi)

Un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été décapité par les miliciens Maï-Maï Baraka la nuit du dimanche au lundi en ville de Butembo, province du Nord-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Cette information est confirmée par le capitaine Antony Mualushayi porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord qui réitère son message confirmant que la ville de Butembo est infiltrée par des hommes armés.

L’armée Congolaise, la police nationale Congolaise ainsi que la société civile condamnent les faits.

L’incident a été accompagné des coups de feu entendus la nuit jusqu’aux heures du matin du lundi 21 novembre 2022 dans une partie de la ville de Butembo.

L’attaque a eu lieu à Mihake où toutes les activités scolaires et commerciales ont été paralysées surtout à Furu, commune de Vulamba dans la partie Nord de la ville.

Le soldat de deuxième classe qui a été décapité par les assaillants était pourtant à son poste de travail, précise le colonel Jean Paul Ngoma commandant de la police ville de Butembo.

Le porte-parole des opérations Sokola 1, le capitaine Antonny Mualushayi confirme encore une fois que la ville de Butembo est infiltrée. Cette attaque mortelle a été condamnée par la société à travers le révérend pasteur Mathe Saanane son président qui a lu une déclaration ce même lundi. Par ailleurs, la police deplore avoir été mal accueillie ce lundi matin par les jeunes de Furu selon le patron de la PNC à Butembo.

Kawa Ngoy Erick

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *