mercredi, juillet 17

Coup d’État étouffé dans l’œuf en RDC : le tribunal militaire de Kinshasa rejette la demande de liberté provisoire pour quelques prévenus

La prochaine audience du procès des assaillants renvoyée au 1er juillet 2024. Le Tribunal militaire garnison de Kinshasa a rejeté toutes les exceptions de la défense.

Il s’agit notamment de la demande de liberté provisoire pour quelques prévenus, usurpation d’identité pour celui qui se prévalait être fils d’André Bokundoa et transfèrement du dossier au Tribunal non militaire, des prévenus étant des civils.

Cinquante et un (51) prévenus dont Marcel Malanga, fils de Christian considéré comme le cerveau moteur de cet assaut, et l’expert militaire Jean-Jacques Wondo sont jugés en procédure de flagrance.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *