jeudi, août 11

Santé

RDC/Covid-19: « La situation reste stable et contrôlée dans l’ensemble du pays » (Vice-Ministre de la santé)
Santé

RDC/Covid-19: « La situation reste stable et contrôlée dans l’ensemble du pays » (Vice-Ministre de la santé)

Pour ce qui concerne l’évolution de la situation de l’épidémie à Covid-19, la Vice-Ministre de la santé publique, hygiène et prévention, docteur Véronique Nkulu a présenté la situation générale de cette pandémie en République Démocratique du Congo. "La situation épidémiologique de la Covid-19 reste stable et contrôlée dans l’ensemble du pays. Une diminution des cas de Covid-19 est observée dans le pays depuis quatre (4) semaines consécutives et l’épicentre de la pandémie reste la ville de Kinshasa", a affirmé docteur Véronique Nkulu. D'après elle, malgré cette baisse, le gouvernement invite la population à faire preuve de la vigilance, à continuer d’observer les mesures barrières et à se faire vacciner. Complétant la Vice-Ministre de la santé publique, hygiène et prévention a...
Mambasa : des enfants abandonnés par des femmes prostituées à Biakato et environs, dénonce le conseil de la jeunesse de Babila-Babombi
Santé, Société

Mambasa : des enfants abandonnés par des femmes prostituées à Biakato et environs, dénonce le conseil de la jeunesse de Babila-Babombi

Le conseil de la jeunesse de la chefferie des Babila-Babombi s'est dit très consterné du comportement des certaines filles qui viennent de certains territoires voisins de Mambasa afin d'exercer leurs activités de prostitution dans la chefferie des Babila-Babombi en territoire de Mambasa, province de l'Ituri au Nord-Est de la RDC A en croire Gabriel Tongo Soronet responsable de cette structure juvénile, ces femmes ne cessent d'abandonner leurs enfants en chefferie des Babila Babombi avant de se fondre dans nature. Le récent cas est celui de cette semaine en cours où une jeune fille mère d'un enfant venu du Nord-Kivu a abandonné son enfant garçon de 12 ans à Biakato à 75 km au sud de Mambasa sur la RN 44 dans territoire de Mambasa ce qui porte à plus de cinq (5) enfants abandonnés...
RDC/Covid-19 : « La situation générale reste stable et contrôlée dans l’ensemble de notre pays » (Ministre de la Santé)
Santé

RDC/Covid-19 : « La situation générale reste stable et contrôlée dans l’ensemble de notre pays » (Ministre de la Santé)

Le Ministre de la santé publique, hygiène et prévention, docteur Jean-Jacques Mbungani a présenté la situation liée à l’épidémie à Covid-19 en République Démocratique du Congo. La situation générale reste stable et contrôlée dans l’ensemble de notre pays. "Au cours de la semaine qui s’achève, celle-ci a été caractérisée par la baisse de l’incidence des cas de Covid-19 a été de 53,4%, la baisse du taux de positivité de tests de 14,1% et celle du nombre de cas importés de 57,1%", indique docteur Jean-Jacques Mbungani, ministre Congolais de la santé publique, Hygiène et prévention. A lui d'ajouter : "L’observance des gestes barrières et la vaccination demeurent plus que recommandées pendant que le gouvernement renforce le dispositif de contrôle sanitaire à nos frontières, déploie p...
Nord-Kivu : plus de 700 cas de choléra documentés depuis début de l’année en cours dans le territoire de Masisi
Santé

Nord-Kivu : plus de 700 cas de choléra documentés depuis début de l’année en cours dans le territoire de Masisi

Selon les autorités sanitaires du Nord-Kivu, sept cents nonante et deux (792) cas de choléra ont été documentés dans le territoire de Masisi principalement dans les zones de santé de Masisi, Katoyi et Kirotshe depuis début de l'année en cours, contre deux cents et douze (212) cas au cours de la même période de l'année passée. Les autorités associent cette augmentation aux mauvais aménagement de points d'approvisionnement en eau potable, à la promiscuité dans les messages, en particulier dans les communautés d'accueils et sites de déplacés, et aux mauvais systèmes d'hygiènes et de gestion des déchets, indique le rapport de l'OCHA. Selon la même source, les acteurs humanitaires des organisations MEDAIR, Médecins Sans Frontières et Première Urgence effectuent des évaluations dans l...
RDC : plusieurs cas de rougeole et de peste notifiés dans la division provinciale de la santé de l’Ituri
Santé

RDC : plusieurs cas de rougeole et de peste notifiés dans la division provinciale de la santé de l’Ituri

La province de l'Ituri est en proie aux flambées des cas de peste et de rougeole suite aux atrocités des groupes armés locaux et étrangers dans cette partie de la République Démocratique du Congo. Selon la division provinciale de la santé de cette province plus de deux cents quatre-vingt (280) cas dont six décès ont été notifiés du 1er janvier au 5 juin 2022 dans les zones de santé victimes des atrocités des groupes armés locaux et étrangers. La division provinciale de la santé et ses partenaires internationaux indiqueent que des dispositions sont déjà en œuvre pour poursuivrent les interventions dans les structures sanitaires et au sein de la communauté à travers les sensibilisations communautaires pour limiter la propagation de ces maladies. Rappelons que 117 cas dont 13 dé...
Beni : suite à l’absence des morgues dans la zone de santé de Vuhovi, les habitants gardent et manipulent les dépouilles mortelles à domicile dans le Bashu
Santé

Beni : suite à l’absence des morgues dans la zone de santé de Vuhovi, les habitants gardent et manipulent les dépouilles mortelles à domicile dans le Bashu

La zone de santé de Vuhovi, située dans la chefferie des Bashu en territoire de Beni au Nord-Kivu (Est de la RDC) ne dispose pas de morgues pour la conservation des cadavres. La population locale qui s’en inquiète, craint une propagation des diverses maladies. Cette population qui parle d’une difficulté de conserver les corps dans cette zone de santé plaide pour l’érection de la morgue dans cette entité. Dans un entretien nous accordée mardi 21 juin 2022 à Bashu, les habitants font savoir qu’ils sont obligés de garder et de manipuler les dépouilles mortelles à domicile, ignorant tout danger de contamination au cas où le défunt souffrait d’une maladie contagieuse. Faute de absence de morgue dans cette zone, les habitants des Bashu inhument leurs proches le jour même, car n’ayant ...
Beni : voici les causes des violences sexuelles basées sur le genre
Santé

Beni : voici les causes des violences sexuelles basées sur le genre

La psychologue des hôpitaux Rachel Kashimoto affectée à l'hôpital général de référence de Beni au Nord-Kivu épingle plusieures causes des violences sexuelles basées sur le genre.Elle a cité l'oisiveté, la geurre, l'habillement impudique, la pauvreté, la colère ainsi que la consommation de la drogue et l'alcool.Madame Rachel Kashimoto a appelé les leaders communautaires et prestataires des soins à bien analyser les causes précitées pour bien combattre les violences sexuelles basée sur le genre. Le contexte des milieux dont la culture, les conflits divers ainsi que les inégalités des pouvoirs figurent parmi les causes profondes de la violence.Dans une activité organisée par l'organisation Care International jeudi 02 juin 2022, les acteurs communautaires œuvrant dans différentes aires de san...
Burundi : les viandes de vache et chèvre ne sont plus consommées suite à l’apparition d’une maladie animale contentieuse
Économie, Santé

Burundi : les viandes de vache et chèvre ne sont plus consommées suite à l’apparition d’une maladie animale contentieuse

Le ministre Burundais de l'environnement, agriculture et de l'élevage a alerté en début de cette semaine dans un communiqué de presse, la détection pour la première fois au Burundi "la fièvre de la vallée du Rift" qui est une maladie animale contentieuse qui touche au moins quatre cents soixante et quatre (464) bovins, depuis le 24 mai dernier 113 bovins, 8 provinces sur 18 sont plus touchées, d'après le ministre, mille treize (1013) bovins ont trouvé la mort surtout dans les provinces de Ngozi, Muyinga et Kirundo, a déclaré à la presse Serges Nkurunziza, directeur général de l'élevage au sein de ce ministère qui a confirmé la fermeture de marché à bétails de Rutegama en province de Gitega depuis le 23 mai 2022. La fermeture de ce grand marché des animaux est due également à la mes...
Santé : “Parler de l’hygiène menstruelle n’est pas un tabou mais une bonne prévention” (Dr Gisèle Zeka)
Santé

Santé : “Parler de l’hygiène menstruelle n’est pas un tabou mais une bonne prévention” (Dr Gisèle Zeka)

Parler de l'hygiène menstruelle n'est pas un tabou mais une bonne prévention. Les parents doivent en parler ouvertement à leurs enfants filles, conseille docteur Gisèle Kilomba Zeka. "Les parents devraient trouver un temps suffisant de parler ouvertement de l'hygiène menstruelle à leurs enfants filles." Message lancé par madame Gisèle Kilomba Zeka, médecin directeur de la clinique médicale la famille en ville de Beni à l'occasion de la journée mondiale de l'hygiène menstruelle célébrée le 28 mai de chaque année. "La menstruation est un honneur pour la jeune fille. Les parents ne devraient pas la considérer comme un tabou. Parler à la jeune fille dès l'école primaire (5ème et 6ème) permettrait à ce que la menstruation n'apparaisse pas comme une surprise car c'es...
RDC-ESU : Muhindo Nzangi prend la présidence du CAMES pour un an
Santé

RDC-ESU : Muhindo Nzangi prend la présidence du CAMES pour un an

C’est l’une de grandes résolutions de la 39ème session du conseil des Ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement supérieur (CAMES) qui s'est tenu du 23 au 27 mai 2022 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, sous la présidence du Ministre Ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara. Devant ses homologues et participants aux travaux Muhindo Nzangi Butondo est revenu sur la motivation à la base de la candidature de la RD Congo à l’organisation de cette 39ème session. Pour le ministre, c’est la vision du chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo cristallisée par l’action du gouvernement conduite par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge qui a guidé l’alignement de la RDC comme candidat à l’organis...