vendredi, août 12

Beni : voici la réaction de la société civile urbaine après l’attaque des ADF qui a fait 6 morts à Rwangoma

La coordination urbaine de la société civile forces vives de Beni au Nord-Kivu s’est dit très consternée par l’attaque du quartier Rwangoma , cellule Kithohomba, en commune Beu la nuit du mardi au mercredi 13 juillet 2022 par les assaillants présumés de l’Allied Democratic Forces (ADF) faisant état de six (6) morts dont un jeune garçon de 15 ans, trois (3) papas de 70 ans et un (1) de 31 ans, une maman de 90 ans, une jeune fille de 14 ans et une maman dont son âge n’a pas été révélé grièvement blessée qui est prise en charge pour les soins à l’hôpital général de référence de Beni.

La coordination de la société civile de Beni par le canal de son président Paluku Kavota Pépin, adresse ses mots de compensions aux familles des victimes de cette barbarie sauvage et inhumaine. Dans son communiqué nous parvenu, la société civile rappelle alors que mardi 12 juillet courant, lors de son point de presse et bien avant cela, dans sa mission de la sentinelle avait lancé un sorte d’alarme à l’endroit des autorités compétentes pour sécuriser la ville mais l’inévitable est arrivé.

Sur ce, elle demande une fois aux autorités militaires et policières de s’activer pour la sécurité de la ville et surtout sécuriser la paisible population déjà meurtrie des massacres. La coordination urbaine de la société civile forces vives de Beni sollicite la population Benicienne de redoubler la vigilance au profil de sa sécurité et demande aux chefs locaux de redynamiser la vigilance à travers les Nyumba Kumi, l’armée et la police doivent redoubler les efforts tout en sachant qu’elles ont le soutien de la population.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.