dimanche, août 14

Beni : Voici la position de la notabilité et les confessions religieuses face aux actions anti-MONUSCO

Les confessions religieuses et la notabilité de Beni en province du Nord-Kivu, ont appelé, vendredi 9 Avril 2021, à la cessation des manifestations exigeant le départ de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) dans la région de Beni.

Ils l’ont dit au cours d’une réunion tenue par le maire intérimaire Muhindo Bakwanamaha, à l’intention des confessions religieuses, la notabilité, la jeunesse et la société civile. Au cœur de cette rencontre, les participants ont reformulé quelques pistes de solutions en vue de juguler la tension populaire, qui prévaut à Beni depuis le lundi dernier.

D’abord les représentants de confessions religieuses ont appelé les manifestants à l’apaisement pour ne plus troubler l’ordre public.

« Au nom de notre corporation nous appelons à l’apaisement », a expliqué Patrice Minga.

Pendant ce temps, la notabilité appelle à la reprise des activités socio-économiques et scolaires dans la région.

« Soyons apaisés les choses sont entrain d’être faites. Ne déranger pas les écoliers, laissez-les étudier tranquillement parce que, ce sont les dirigeants de demain. Les commerçants s’ils ne travaillent pas, qui va payer l’impôt pour qu’on paye les militaires qui gardent notre sécurité?. Que chacun fasse son travail », a fait savoir Siméon Kibukiro.

Les activités socio-économiques sont paralysées à Beni depuis le lundi dernier. Les groupes de pression et mouvements citoyens appellent au départ de la MONUSCO dont le travail de sécurisation de la population est décrié.

Lors de la manifestation tenue vendredi 09 Avril courant, une femme a été tuée et son bébé blessé par balle au petit marché de Mabakanga. Ils ont été ciblés par un militaire de Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), qui a déjà été arrêté selon le bourgmestre de la commune de Ruwenzori, Aloïs Kanuma.

Rédaction

Partager

3 Comments

  • Sudja balewa

    Avec les apaisements de nos soidixant faux notables et ceux de confessions réligieuses, je ne suis en conivence avec eux, Que les populations de Beni surtout du Nord-kivu ne reculent plus dans leur demarche trop, c’est trop ! Sudja balewa ALKEBULAN8-benicien

  • Sudja balewa

    Ma attrocités zenye zimepitika pale beni haiko tena bitu yaku négocier inaomba ku tiya force, naile force ni wakati peuples yote ya Beni inasema hatutaki monusco, tuungane mukono ile hawa watu watoke kwetu

  • Paluku Muhongolo

    Que ces soit en disant leaders religieux et notables de Beni rencontrent les responsables des groupe de pression et mouvements citoyens leurs parler à face .s’adresser à ces derniers sous forme d’un communiquer ou déclaration dans les médias cela prouve qu’ils ne sont pas leaders. Je pense qu’après leur rencontre avec le maire de la ville ils allaient lui dire qu’ils vont rencontrer les organisateurs des manifestations et lui donner la suite de ce qu’ils auraient entendu d’eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.