mercredi, juillet 17

Beni : un militaire blessé au niveau de sa tête et son arme emportée par des inconnus à Bashu

La situation a été vive la soirée du vendredi 14 juin 2024 dans le village de Rwahwa, chef-lieu de la localité Kisesa-Ndondi, c’est dans la partie orientale du groupement Malio, en chefferie des Bashu, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

À la base, la présence des hommes non autrement identifiés en possession des armes blanches dans cette partie.

Selon Roger Mbakidi, ancien acteur de la société civile dans le groupement Malio, ces hommes ont braqué un militaire, qu’ils ont blessé à la machette au niveau de sa tête avant de partir avec son arme à feu.

« Il s’agit des inconnus qui ont blessé un militaire des FARDC à sa tête à l’aide d’une machette et lui ravir son arme. Ce militaire était venu d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni et était dans une visite familiale. Et voilà ils viennent de partir avec son arme. C’est une situation que nous déplorons », a dit notre source dans cette partie de la chefferie des Bashu.

Cette situation a plongé les habitants de Rwahwa et ses environs dans une psychose totale. Le blessé à été conduit dans une structure sanitaire pour le soins appropriés.

La société civile de la chefferie des Bashu à travers son président, maître Maombi Kahongya qui confirme également l’information regrette cette recrudescence de l’insécurité dans la zone. Pour lui, cette arme non contrôlée constitue déjà une menace contre la paisible population.

C’est ainsi qu’il invite les services compétents à prendre des dispositions adéquates pour voir comment stopper cette hémorragie sécuritaire et mettre hors ce groupe qui sème terreur et désolation à la paisible population du groupement Malio.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *