lundi, juillet 22

Beni : un homme tué par balle à Butuhe

Des hommes porteurs des armes à feu et non encore identifiés ont opéré la soirée du jeudi 1er Juin 2023 au quartier Stade à Butuhe-Centre alors chef-lieu du groupement Malio, en chefferie des Bashu, territoire de Beni au Nord-Kivu.

L’opération s’est déroulée autour de 19h30. Ces hors-la-loi ont pris comme cible la résidence du nommé Kakule Mbulikirire Léonard alias Kihungu. Du coup, ces bandits l’ont logé de balles et il est mort sur place.

Cette situation a plongé les habitants de la place dans une psychose totale. Le corps de monsieur Léonard a été acheminé à la morgue du centre de santé de Butuhe cette même nuit.

Les bandits, qui n’ont rien pris après leur forfait se sont volatilisés dans la nature. Tout en condamnant cette nouvelle tuerie enregistrée dans la zone, la société civile en chefferie des Bashu qui parle d’une attaque ciblée interpelle les services compétents à prendre en main leurs responsabilités.

Maître Mumbere Wangeve Roger son président dit qu’il est inadmissible qu’un citoyen soit abattu en plein centre pendant que la circulation s’y observe encore.

« Nous pensons que les autorités ont encore beaucoup à faire pour stopper cette hémorragie sécuritaire qui s’observe dans notre chefferie. Tuer quelqu’un à 19h30, c’est vraiment inacceptable, à ce temps les gens sont encore en mouvement à l’extérieur. Après s’être rendus de la situation, les services de sécurité devraient activer leurs batteries pour poursuivre les auteurs. A celà nous exigeons aux autorités militaires et administratives de notre chefferie de prendre en main leurs responsabilités pour stopper la circulation des armes non contrôlée dans notre Chefferie. Vraiment la population est fatiguée avec cette situation sécuritaire que nous traversons actuellement », a dit le président de la société civile en chefferie des Bashu.

La chefferie des Bashu, subit actuellement une insécurité caractérisée par des tueries, pillages et extorsion des biens orchestrés par des hommes armés identifiés d’un côté comme des rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) et de l’autre côté par des Maï-Maï sans vraie identité voire des éléments de l’UPLC qui opèrent surtout dans la partie Nord-Ouest de cette entité coutumière.

Signalons que le corps de Kakule Mbulikirire Léonard reste encore dans la chambre des morts du centre de santé de Butuhe en attendant l’ouverture des enquêtes avant de le conduire à sa dernière demeure qui pourrait intervenir ce vendredi même.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *