jeudi, août 18

Beni : “Plusieurs routes de désserte agricole sont en état de délabrement très avancé à Bashu” (Société Civile)

Les autorités compétentes doivent prendre des mesures pour la réhabilitation les différents axes routiers de désserte agricole de la chefferie des Bashu, territoire de Beni.

Cet appel émane de la société civile de cette chefferie ; qui parle d’un calvaire qu’endurent les usagers de ces axes et pense que la réhabilitation de ces routes de déserte agricole contribuerait au désenclavement de cette entité coutumière.

Dans un entretien nous accordé mercredi 03 août 2022, la société civile chefferie des Bashu a fait savoir que il y a plusieurs routes de désserte agricole qui sont dans un état de délabrement avancé.

Maître Maombi Kahongya, premier vice-président de cette structure citoyenne, cite notamment les axes Maboya-Kanyihunga via Kavuhiriro, Muleje-Kanyihunga, Maniyu-Misombo, Butuhe-Kisesa-Rwahwa-Kithovo, Butuhe-Mulirsitsa, Kahamba-Kivira et Mbilinga-Kasinga-Vurondo. Cet acteur de la société civile regrette que les habitants de ces entités qui ne vivent que de l’agriculture font face à plusieurs difficultés liées au transport de leurs produits agricoles vers les centres de consommation.

Notre interlocuteur indique que l’état de ces routes de déserte agricole fait également partie des principales causes qui sont à la base de la baisse du taux de production dans cette chefferie.

Pour la société civile de cette chefferie, la priorité est de réhabiliter ces routes de désserte agricole afin de désenclaver les différents centres de cette chefferie.

Cette structure citoyenne qui se dit très préoccupée par cette situation plaide pour l’intervention des services compétant pour soulager la paisible population.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.