vendredi, septembre 30

Beni : plus jamais des titres aux privés dans les cimetières, stades et marchés publics

Les services Étatiques qui gèrent le domaine foncier à Beni ne veulent plus jamais délivrer les titres fonciers à ceux qui tentent de s’approprier les espaces publics ou privés de l’État en ville de Béni province du Nord-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Pour matérialiser cette vision, une descente mixte des techniciens et agents des bureaux du cadastre et des titres immobilièrs de Beni a eu lieu dans certains sites d’intérêt public de la Commune de Ruwenzori. La Forte délégation conduite par les responsables des services précités a procédé à la numérisation des sites ciblés à travers les appareils spécialisés dont les GPS dans cette municipalité.

Les coordonnées géo spaciales de l’ancien cimetière de Bugagala, du marché public de Boikene, du cimetière de Kipriani ainsi que du stade public de Kipriani ont été prélevées en présence de certains chefs locaux, notables et leaders communautaires maîtrisant l’historique de ces sites respectifs selon eux.

Patrick Dunia, Chef de bureau contentieux aux affaires foncières à Beni est convaincu que les titres ne seront plus donnés aux espaces déjà placés dans les serveurs. Il rassure que la bonne volonté des décideurs peut mieux protéger les espaces publics dont les cimetières qui doivent être créés par les arrêtés et être sécurisés par les documents nécessaires.

Les chefs de base de Boikene comme ceux de Ngadi ont salué cette l’initiative du nouveau Conservateur des titres immobilièrs Emmanuel Mbimbe Mbogha qui doit être soutenu par toute la communauté selon leurs souhaits exprimés au terme de la descente.

Prince Bashombe Magabe président du conseil local de la jeunesse du quartier Ngadi est optimiste quant aux résultats attendus de la série de descentes annoncées. Après avoir été impliqué, il appelle d’autres leaders communautaires à se rapprocher des gestionnaires du foncier pour désamorcer certains conflits des terres à Beni.

Kawa Ngoy Erick

Partager

1 Comment

  • delphin musavuli

    Bonne chance et courage au nouveau conservateur des tittres immobiliers de Beni.La gestion de la terre doit être gérer a privilégiant l’intérêt général,et le droit d’autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.